AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Voici le meilleur vaccin contre le Coronavirus selon Sanhadji

Algérie : Voici le meilleur vaccin contre le Coronavirus selon Sanhadji

Algérie – Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Kamel Sanhadji, est expert en la matière quand il s’agit d’épidémie, de virologie et surtout du meilleur vaccin anti-Coronavirus. En existe-t-il un plus efficace que les autres ? Le professeur nous éclaire sur la question. 

Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire a récemment fait une intervention. Kamel Sanhadji en l’occurrence, y a abordé des sujets d’actualité, soit la conjoncture sanitaire en Algérie, le reconfinement et le meilleur vaccin contre le Coronavirus. Le quotidien francophone La Patrie News relate ses différents constats dans son édition du 25 avril 2021. 

Le temps de production de 12 à 18 mois des antidotes déjà mis sur le marché angoissent quelques personnes. Leur qualité préoccupe les populations avec en ligne de mire plusieurs questions. Quelles sont leurs caractéristiques ? En quoi sont-ils différents ? Ou encore, la course entre vaccins et variants compromet-elle leur efficacité ?

Tant d’interrogations qui taraudent les esprits et auxquelles le professeur Sanhadji a tenu à répondre. Selon lui, la disponibilité de plusieurs vaccins sur le marché actuel est sans contredit le meilleur moyen de lutter contre la pandémie qui fait rage aux quatre coins de la planète. Leur développement rapide, souligne-t-il, ne devrait pas alimenter la méfiance du public. 

Existe-t-il un vaccin idéal contre le Coronavirus ?

Au contraire, le spécialiste en immunologie décrit cette vélocité comme étant une précieuse longueur d’avance sur le virus. Le professeur explique, dans ce sens, qu’il n’existe pas vraiment un meilleur vaccin que l’autre. Du moment où tous peuvent induire des substances défensives résistantes à la Covid-19, leur sûreté et leur nocuité ne sont pas à douter. 

« Le meilleur vaccin est celui que vous avez à disposition ! Tous les vaccins qu’on connaît actuellement sont équivalents. Les anticorps que vous allez produire ne peuvent pas révéler lequel d’entre eux a été le plus efficace », explique Sanhadji. Ce dernier a toutefois indiqué qu’il peut naturellement y avoir une certaine différence entre les antidotes déjà produits

La distinction, éclaire le spécialiste, se remarque par la méthode de fabrication des vaccins. « Il y a des formes traditionnelles de vaccination. Il existe aussi celles atténuées, à ARN messager et à vecteur viral ». C’est effectivement ce qu’a stipulé le président de l’ANSS avant de caractériser l’immunogénicité des antidotes. 

Ainsi, Kamel Sanhadji a expliqué que le vaccin au mode de fabrication traditionnel, tel que l’anglo-suédois, AstraZeneca, contiennent un agent atténué ou inactivé. Tandis que celui à vecteur viral, comme l’adénovirus, immunise le malade contre le rhume et le virus à couronne. « Puis il y a les substances à l’acide nucléique essentiel. Celles-ci jouent le rôle de l’ARN. Comme si la personne inoculée avait attrapé la Covid-19 », conclut le professeur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes