GéopolitiqueMaghreb

Algérie : Le Maroc « refuse de réagir » aux déclarations de Tebboune

1
Tebboune Maroc
S'abonner :

Algérie/Maroc – Le chef de la diplomatie marocaine a refusé de commenter les déclarations successives du président Tebboune sur les relations « conflictuelles » entre les deux pays voisins.

« Je ne veux pas répondre quotidiennement à l’Algérie ». C’est en ces mots que le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a répondu aux interrogations de la presse marocaine, en marge du débat sur la ratification par le Maroc de ses frontières maritimes, devant le Parlement marocain, rapporte le site d’informations marocain HesPress.

Cette réponse du ministre marocain des Affaires étrangères intervient après quatre déclarations du président de la République Abdelmadjid Tebboune, tenues lors de ses récentes entrevues et sorties médiatiques où il a évoqué la question Sahraouie, les frontières fermées entre l’Algérie et le Maroc, l’origine des conflits entre les deux pays, ou encore les lobbys qui empoisonnent et entravent les relations bilatérales.

Lobbys et fermeture des frontières

Pour rappel, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé, lors de son passage sur la chaîne russe RT, sur la question des frontières fermées entre les deux pays voisins, en avouant qu’il s’agissait « d’une réaction douloureuse en guise de réponse au comportement de la partie marocaine [envers l’Algérie]. » Il a en outre reproché au Maroc d’avoir accusé les algériens de terroristes et d’avoir planté un couteau dans le dos d’un pays frère.

Par ailleurs, lors de son entretien avec le quotidien français Le Figaro, le président algérien Tebboune a révélé l’existence de lobbys puissants « dont toute la politique repose sur l’endiguement de l’Algérie », précisant que ledit lobby est présent en France.

Article recommandé :  Sahara occidental : Les « accusations » du Maroc contre l'Algérie

« C’est un lobby aux accointances économiques et sociales, qui a peur de l’Algérie. Même quand l’Algérie intervient pour proposer des règlements pacifiques à des crises, ce lobby tente de s’immiscer sous prétexte qu’il est également concerné. », a-t-il ajouté, sans désigner pour autant explicitement le Maroc.

Le Maroc cherche-t-il l’apaisement ?

Le refus de répondre aux déclarations de Tebboune de la part des autorités marocaines, s’inscrit visiblement dans une stratégie visant à ouvrir une nouvelle page, dénuée de rancœurs et de ressentiments, avec son voisin de l’Est, notamment depuis l’arrivée de Tebboune à El Mouradia.

Néanmoins, soulignons que le Maroc tend à déraper parfois, et n’hésite pas à tacler l’Algérie à la première occasion qui se présente à lui. L’on peut citer à titre d’exemple la sortie de Nasser Bourita datant du 5 février dernier, qui a affirmé devant  la chambre basse du Parlement marocain, que les relations liant le Maroc à l’Espagne sont « meilleures » que celles qui lient son pays « à l’Algérie et à la Mauritanie ». Une déclaration qui a fait couler beaucoup d’encre dans la presse algérienne.

Algérie : Rachid Nekkaz réclame à être jugé par un tribunal militaire

Article précédent

Taux de change : Cours de l’Euro face au Dinar Algérien (Marché noir)

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gordi

C’est très bien de faire croire aux marocains que les relations avec l’espagne et le maroc sont meilleures, qu’ avec maroc amaroc / algérie ou maroc / mauritanie. C’est normal car les pays coloniaux (espagne – france – portugal) sont toujours les meilleurs amis du maroc que les pays frères et voisins (algérie – mauritanie). Maroc est un pays sado-maso, il s’est allié dans le passé avec les conquistadores espagnoles pour combattre la Régence d’Alger (c’est pourquoi les espagnoles d’aujourd’hui, occupent encore une partie stratégique du maroc, tout comme mama la france dont il est sous traitant). Le maroc a… Lire la suite »