Algérie : le marché des voitures d’occasion de Tidjelabine ferme (vidéo)

Automobile – À la grande surprise des vendeurs et acheteurs de l’automobile en Algérie, le marché des voitures d’occasion de Tidjelabine ferme ses portes soudainement. On vous étale tous les détails de cette nouvelle ce dimanche 19 septembre 2021.

D’après Ennahar, le marché des voitures d’occasion en Algérie, sis à Tidjelabine, ferme ses portes. Une nouvelle qui a fait la surprise de beaucoup de vendeurs qui ne s’attendaient nullement à cette fermeture. En effet, selon plusieurs témoignages recueillis par ladite source, les habitués de ce marché ignoraient l’imminence de cette fermeture.

Par conséquent, plusieurs d’entre eux ont parcouru de longues distances en vain. Une chose qui a déplu et attristé une grande majorité de ces vendeurs. Par ailleurs, les raisons de cette fermeture soudaine demeurent méconnues. En effet, la source indique qu’il s’agirait de raisons internes.

D’autre part, quelques témoignages évoquent un problème avec l’APC. Pour rappel, le 13 septembre dernier, le Premier ministre a annoncé la levée de la fermeture des marchés automobiles des voitures d’occasion. Alors, cette fermeture suscite l’incompréhension de ces citoyens venus de partout spécialement pour ce marché.

En effet, certains d’entre eux sont venus même d’Oued Souf. Pour d’autres, passer la nuit était la seule possibilité pour s’assurer de ne rien rater. En général, ce marché commence aux premiers éclats du matin. C’est donc une triste nouvelle pour ceux qui voulaient vendre ou s’acquérir un nouveau véhicule.

Importation des voitures : les raisons derrière les refus délivrés 

Suite aux premiers refus délivrés, le comité technique a apporté quelques précisions. Il sied de préciser que 9 refus ont été émis. Et ce, dans le contexte d’octroi d’agréments pour l’importation des voitures. 

Alors, le Comité technique a précisé que le problème réside au niveau du livret foncier de ces dossiers. D’autre part, le manque des mesures de sécurité, qui se traduit par l’absence de caméras de surveillance, a aussi posé problème. En outre, l’absence des certificats de conformité et de la licence de l’immeuble a notamment été signalée.

Par ailleurs, avec aucun agrément attribué, le marché d’occasion continue de s’enflammer. En effet, avec la non reprise de l’activité d’importation des voitures, les prix des voitures d’occasion flambent.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes