21.1 C
Alger
21.1 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : le marché noir de la devise dans le collimateur des...

Algérie : le marché noir de la devise dans le collimateur des députés de l’APN

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) se prononcent sur le marché noir de la devise en Algérie. L’équipe de Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans cette nouvelle édition du samedi 4 février 2023. 

Suite à l’intervention du ministre des Finances, Brahim Djamel Kassali, pour la présentation du projet de loi sur la monnaie et le crédit, les députés de l’APN se prononcent sur la nécessité d’éliminer le marché noir de la devise en Algérie. Il s’agit d’une information que rapporte Echorouk dans son numéro. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

En effet, les représentants de la Commission des finances et du Budget de l’APN ont souligné, jeudi dernier, la nécessité de faire fin au square et au marché noir de la devise dans notre pays. Selon ces derniers, le gouvernement et les autorités algériennes doivent mettre en œuvre des mesures strictes pour éradiquer et faire face à ce phénomène en Algérie.

- Publicité -

Il convient de noter que le marché parallèle devient de plus en plus nuisible à l’économie du pays. C’est donc pour cela que l’Algérie essaye d’appliquer une nouvelle perspective plus pertinente. Soit, la création de bureaux de change officiels au niveau de tout le territoire national. Retrouvez plus de détails dans les prochains paragraphes. 

Nouvelle loi sur la monnaie et le crédit en Algérie : voici plus de détails

Comme nous l’avons cité plus haut, les députés de l’APN ciblent le marché parallèle du change en Algérie. Et ce, dans le cadre du projet de la nouvelle loi sur la monnaie et le crédit dans notre pays. Selon les précisions de la susdite source, un programme de discussion de ce projet est prévu à partir de ce dimanche et pour une durée de 12 jours. 

La même commission aura lieu en présence de plusieurs responsables du secteur. Cela en vue de discuter des nouvelles procédures de contrôle du secteur monétaire et bancaire en Algérie. Notamment, le phénomène du marché noir de la devise. Selon Kassali, cette loi s’inscrit dans les engagements du président Abdelmadjid Tebboune. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -