Algérie : le marché de l’assurance automobile en chute

Algérie – La part de marché de l’assurance automobile a enregistré une baisse par rapport au premier trimestre de l’année précédente, contrairement aux autres activités.

En effet, même si le secteur des assurances en Algérie était en hausse selon la note publiée par le Conseil national, relative au premier trimestre de l’année 2021, la branche d’assurance automobile enregistre une chute comparativement à la même période de l’année 2020. C’est ce qu’a rapporté El Watan, ce mercredi 30 juin 2021.

Dans le détail, le texte rendu public par l’organisme national indique que « la production du marché national des assurances, toutes activités confondues a enregistré une hausse de 7,7 % durant le premier trimestre 2021 par rapport à la même période de 2020. Il est passé de 40,4 milliards de dinars en fin mars 2020 à 43,5 milliards de dinars en fin mars 2021 ».

En outre, les deux types d’assurance présents sur le marché algérien, soit de dommages et de personnes, ont tous deux contribué dans cette évolution. En sus, il est important de noter que les assurances dommages représentent la plus importante part de marché dans ce secteur. À savoir , un taux de 85 %.

Algérie : l’assurance automobile enregistre une baisse de 3,2 %

Cependant, l’assurance automobile, qui est à son tour la branche la plus influente des dommages, a fait preuve d’une baisse de 3,2 %. Et ce, par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Sachant qu’elle est passée d’un chiffre de 20 milliards de dinars à 19,2 milliards de dinars pour cette année 2021.

Cela dit, pour ce qui est des parts de marché, l’automobile occupe toujours la première place avec un pourcentage très important estimé à 52 %. Tandis que la branche Incendie et Risques Divers (IRD) arrive juste après avec un chiffre d’affaires de 15,1 milliards. Ce qui laisse constater une nette amélioration, par rapport à 2020, de 13,6 %.

Toutefois, en ce qui concerne le secteur privé des assurances, sa part de marché s’élève à 24,5 %. Il enregistre ce taux avev un montant total de transactions estimé à 09 milliards de dinars. On retrouve également le secteur automobile qui domine toujours avec un taux de 67,6 %.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes