24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : le manque du pain et de la farine expliqué par...

Algérie : le manque du pain et de la farine expliqué par Zebdi

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) Mustapha Zebdi explique le phénomène du manque du pain et de la farine. On vous dit tout ce dimanche 22 août 2021.

Dans une déclaration au média Dz News, Mustapha Zebdi apporte des explications concernant le manque du pain et de la farine en Algérie. En effet, le responsable de l’APOCE évoque une perturbation au niveau de l’acquisition de la farine. Un phénomène qui a amené certains boulangers à augmenter le prix unitaire du pain. Par ailleurs, on le retrouve dans certaines régions au prix de 15DA, dans d’autres on enregistre une absence totale. 

- Publicité -

Selon l’intervenant, il est clairement anormal de se retrouver dans une telle situation alors que la tutelle avait pris en charge ce problème. En effet, le ministère a évoqué cette crise récemment et la tutelle a déclaré que le souci venait des moulins. Par ailleurs, le responsable affirme que selon ses sources, certains moulins exigent aux boulangers de payer des pots-de-vin. Et ce, en plus des sommes payées pour l’acquisition de la farine. Un acte déraisonnable selon la même source.

De surcroît, Zebdi déclare qu’il y a malheureusement ce phénomène de vouloir s’enrichir des crises chez certains. Selon lui, plusieurs facteurs à l’instar de la non-dénonciation font qu’on se retrouve dans cette situation. Un état de marché ou le consommateur est le premier à subir les conséquences.

Zebdi s’exprime sur la hausse des prix du pain et de la farine.

À cet effet, l’intervenant évoque le manque d’une culture de libre marché. Un marché où on retrouve des prix régulés et une transparence vis-à-vis du consommateur. Cependant, en Algérie de tels mécanismes sont inexistants. Ces derniers auraient permis de maintenir des prix fixes tout au long de l’année et éviter les hausses observées.

- Publicité -

En outre, ces différences de prix vont par ailleurs persister si aucune mesure n’est prise. C’est bien ce que déclare l’interlocuteur attristé. À cet égard, Zebdi confirme que l’OPACE s’est entretenu avec le Ministère du Commerce. Et ce, afin de l’informer de cette crise et proposer des solutions adéquates. Bien que ce dernier se soit déjà prononcé là-dessus dernièrement. 

Enfin, le responsable appelle les autorités à instaurer des lois strictes à cet effet. Et ce, afin de dissuader tous ceux qui profitent des crises pour faire fortune.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -