Algérie : la majorité des décédés du coronavirus sont des non-vaccinés

Covid-19 – Selon le Dr Fawzi Derrar, directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie, a déclaré que les décès dus au coronavirus concernent pour la plupart des individus non vaccinés. Il a exhorté tous les citoyens à se faire rapidement vacciner. Voici tout, ce 13 janvier 2022. 

Dans sa déclaration à la Radio algérienne mercredi, le Dr Fawzi Derrar a expliqué que les malades non vaccinés sont ceux qui décèdent le plus des suites du coronavirus en Algérie. Et ce, en comparaison aux malades ayant reçu leur vaccin. Il a insisté sur le fait que les citoyens doivent faire preuve de conscience et de responsabilité. Cela pour se protéger et protéger les autres.

Ils doivent impérativement se faire vacciner pour faire face à la maladie. Et minimiser ainsi les risques. Par ailleurs, le directeur de l’IPA a annoncé qu’une cargaison de 5 millions de doses de vaccin sera reçue par l’Institut. Ce sera la semaine prochaine. Ce lot comprend des doses des vaccins des laboratoires AstraZeneca et Johnson & Johnson, rapporte Echorouk. 

Le bilan des contaminations en hausse

Avec l’arrivée du variant Omicron, la nouvelle souche sud-africaine, et sa forte contagiosité, la situation sanitaire en Algérie s’est considérablement dégradée ces dernières semaines. La souche Delta du virus continuant à circuler, le nombre d’hospitalisations et par conséquent le nombre des décès ne fait que grimper de jour en jour.

Alors que la nouvelle campagne de vaccination est lancée, la barre des 500 nouveaux cas de contamination par jour à été atteinte. Les hôpitaux commencent à sentir la saturation et les services de réanimation se remplissent de jour en jour.

Les soignants sont de plus en plus sollicités. Rappelons que le virus de la Covid-19 ne fait pas de différence entre les jeunes et les moins jeunes. Le vaccin est dans l’effectif le seul moyen de lutte dont on dispose.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes