Les magistrats manifestent devant la Cour suprême

Algérie – Nouvelle escalade dans le conflit qui oppose le ministre de la Justice aux syndicats des magistrats. Ces derniers annoncent la suspension du dialogue et réclament le départ de Zeghmati.

Le bras de fer entre Belkacem Zeghmati et le syndicat des magistrats se tend davantage. Après l’intervention musclée des forces anti-émeutes de la gendarmerie nationale hier au sein de la Cour d’Oran pour déloger les juges grévistes du tribunal; des dizaines de magistrats des hautes instances de l’Etat ont observé un sit-in ce lundi 04 novembre, sur le parvis de la Cour suprême.

En effet, les magistrats de la Cour suprême se sont rassemblé devant leur instance en guise de solidarité avec leurs collègues grévistes. Ils exigent « l’indépendance de la Justice » et réclament « le départ » du ministre de la Justice, en l’occurrence Belkacem Zeghmati.

Vers le pourrissement ?

Des dizaines de photos circulent sur les réseaux sociaux; où l’on peut voir plusieurs tribunaux de la wilaya d’Alger encerclés ce matin par les forces anti-émeute. Cet encerclement est dû à l’installation, sous haute tension, de procureurs généraux ainsi que des présidents des tribunaux.

En outre, le ministère de la Justice semble faire la sourde oreille face aux revendications des magistrats. Pis encore, il a qualifié leur mouvement de protestation de « rébellion » et de « désobéissance ».

Pour rappel, les magistrats sont à leur deuxième semaine de grève et ne comptent vraisemblablement pas faire machine arrière.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/2541057799507729/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes