Algérie : Après la « mafia du lait », Rezig s’attaque à la « mafia du jus »

Algérie – Le ministre du Commerce a annoncé l’interdiction de l’importation de la poudre de jus au même titre que les fruits « durant la période de récolte locale ».

En effet, lors d’une déclaration à la presse ce lundi 17 février, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a menacé les usines productrices et importatrices de « la poudre de jus », exigeant de leur part des résultats concrets, notamment en termes de « taux d’intégration locale » des jus de fruits et autres boissons industrielles, rapporte le quotidien arabophone El Bilad.

« Nous allons interdire l’importation [en dehors des saisons de récolte], et nous allons fixer un taux d’intégration pour le produit local. Ils doivent faire de la transformation. Je n’ai aucun intérêt à ce qu’ils importent de la poudre, il y ajoutent de l’eau seulement et la commercialisent. », a-t-il affirmé, faisant référence aux usines algériennes de production de jus.

Rezig poursuit en expliquant que ses services travailleront en collaboration avec le ministre de l’Agriculture pour encadrer l’activité. « L’importation en dehors de la période de récolte sera interdite et nous allons travailler dans ce sens, en coordination avec le ministère de l’Agriculture. Nous exigerons également à ce que les produits locaux utilisés [dans la production] s’élèvent à un taux minimal de 40 %. », a-t-il ajouté.

Concernant « l’affaire du lait », le ministre du Commerce a révélé avoir vaincu « la mafia du lait » en refusant de répondre à leurs exigences et en les obligeant à se soumettre à ses nouvelles mesures. Rezig estime en outre, que les résultats « commencent déjà à apparaître sur le terrain », indique la même source.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/186988165921985/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes