Votre Argent

Algérie : Lutte contre le marché noir en numérisant les administrations ?

0
Algérie lutte marché noir
S'abonner :

AlgérieLe ministre des Finances soutient la personnalisation du système fiscal dans la lutte contre le marché noir. Selon lui cela permettra de hisser le niveau d’équité de la charge d’imposition. 

Intervenant à l’occasion des Assises Nationales sur la réforme fiscale organisées par le ministère des Finances, Aymen Benabderrahmane; ministre de la tutelle a indiqué ce 20 juillet que la numérisation en cours des administrations; garantirait la répartition équitable de la charge fiscale. Ce qui ouvrira la porte à l’intégration des activités économiques parallèles; permettant ainsi la lutte contre le marché noir qui connaît une forte croissance en Algérie.

Selon sa déclaration, cette numérisation permettra de hisser le niveau d’équité de la charge d’imposition; entre les contribuables activant dans le circuit parallèle et ceux opérant dans la légalité. « Ces assises doivent permettre de personnaliser le système fiscal; et de trouver des outils et des méthodes améliorant la fiscalité; en accord avec les objectifs fixés par les autorités du pays et les exigences des citoyens »; a souligné Benabderrahmane; cité par le média algérien, Echourouk.

Par ailleurs, il a tenu à réaffirmer que cette réforme touche à la question de l’équité fiscale, à la diversification juste de la charge fiscale; ainsi qu’à la redistribution de la richesse nationale de façon équitable. Toutefois, « l’administration fiscale a connu des réformes basées sur une approche globale et simplifiée; permettant des améliorations organisationnelles au niveau de l’ensemble des services de l’administration fiscale »; a-t-il rappelé.

Voici en bref les cinq (5) ateliers abordés durant ces Assises

Au cours de la même session, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a mis en avant les différents supports sur lesquels devrait reposer la réforme fiscale; pour relever les défis économiques futurs en accord avec la nouvelle vision économique du pays. Djerad a stipulé qu’il s’agit notamment de réhabiliter les services publics et numériser les modes de gestion des services de l’administration fiscale. Ceci afin de lutter efficacement contre la fraude fiscale; a-t-il précisé.

Cependant, à l’occasion de ces assises consacrées à la réforme fiscale, cinq ateliers ont été mis en place réunissant de nombreux acteurs économiques et institutionnels. Le premier atelier aborde « la simplification des procédures fiscales et l’amélioration de la qualité de services ». Le deuxième aura pour thème principal « le système fiscal et la sécurité juridique ».

Quant au troisième et quatrième ateliers; ils traiteront respectivement « l’inclusion fiscale et le renforcement de la conformité » ainsi que « les litiges fiscaux et le soutien aux opérateurs économiques en matière de paiement de l’impôt »; a rapporté l’APS. S’agissant du dernier atelier, il se focalisera sur la question de « la mobilisation des ressources pour les collectivités locales, ainsi que la fiscalité environnementale ».

Article recommandé :  Algérie : Les impôts et les taxes sur les véhicules en 2020 (Automobile)

Frontières Algérie : Air Algérie effectue le premier vol de rapatriement

Article précédent

Frontières : Air Algérie va rapatrier 5.000 Algériens bloqués à l’étranger

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires