Algérie : Les locataires AADL pourront payer leurs loyers dès cette date

Algérie – L’Agence AADL a annoncé ce samedi 20 juin 2020, le début du paiement des factures mensuelles de location (loyers) pour les mois de juin et mars.

La Direction de la gestion immobilière; de l’Agence nationale pour l’amélioration et le développement du logement «AADL» a en effet annoncé la possibilité aux locataires de payer leurs loyers. Les résidents des logements locatifs peuvent désormais commencer à payer ces factures mensuelles.

Cela à partir du mois en cours, juin 2020 en l’occurrence.  Les loyers que les locataires doivent payer à l’AADL sont ceux pour juin courant et 50 % du mois de mars dernier. Leur paiement a été reporté. Ceci en raison de la crise sanitaire induite par la pandémie du coronavirus.

Le communiqué de ladite Direction fait état de manière officielle de l’ensemble de ce qui vient d’être évoqué plus hauts. Ainsi, l’Agence donne le coup d’envoi au recouvrement des factures par les locataires des logements AADL.

Payement des loyers AADL : Les étapes à suivre par les locataires

Le document explique en outre que le processus se poursuivra de la même manière jusqu’au paiement des factures restantes sans calculer la pénalité de retard. C’est de cette façon que les factures seront payées comme si cela a été fait à temps.

La Direction de la gestion immobilière de l’Agence AADL a également interpellé les résidents de ses quartiers sur un élément procédural très important. Le département derrière la publication du document officiel s’explique alors.

Il le fait en appelant tous ces résidents à se rapprocher de ses services. Se rapprocher afin de régler le statut des factures. Telle démarche doit survenir au préalables. Ce qui veut simplement dire qu’il faut régler la situation en question. La régler avant de se rendre à la banque.   

Il convient de rappeler que le q16 avril dernier; un communiqué de l’Agence AADL est venu indiquer : « Le délai pour le règlement de la facture des loyers et des charges »; fait l’objet « d’un prolongement ». Celui-ci était « d’une durée » de 30 jours en plus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes