18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Liberté de la presse, lutte anti-Coronavirus.. Le porte-parole de la...

Algérie : Liberté de la presse, lutte anti-Coronavirus.. Le porte-parole de la Présidence s’exprime

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le porte-parole de la Présidence de la République a révélé que le montant du budget consacré à la lutte du Coronavirus s’élève à 230 milliards de centimes et près d’un million de dollars.

Lors d’une conférence de presse tenue ce 21 avril, le ministre Conseiller à la Communication et porte-parole officiel de la Présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd; a en effet, fait savoir que la valeur des dons versés dans les comptes réservés à la lutte contre le Coronavirus Covid-19 ont atteint, jusqu’au 20 avril; environ 230 milliards de centimes et près d’un million de dollars.

« Par souci de transparence et d’honnêteté dans cette Algérie Nouvelle et afin de barrer la route à toute mauvaise interprétation de la part de ceux, habitués à pêcher en eaux troubles », le ministre Conseiller à la Communication a tenu à informer qu’une commission composée du Croissant rouge Algérien et des représentants de la société civile, sera mise en place sous la tutelle du Premier ministre; une fois cette crise sanitaire dépassée.

- Publicité -

L’intervenant a poursuivi en précisant que cette commission aura pour mission de présenter des propositions au Président de la République, Abdelamdjid Tebboune; concernant les modalités de distribution de ces dons aux catégories de personnes les plus impactées par la pandémie. Il a remercié, par l’occasion, tous les donateurs; professionnels privés, retraités, et cadres étatiques (civils et militaires), d’avoir fait don d’une partie de leur salaire au profit de la lutte contre la rigoureuse épidémie.  

« La liberté d’expression obéit à 3 règles », estime le porte-parole

Au cours de la même rencontre, Belaïd Mohand Oussaïd, a affirmé que le Président de la République, Abdelamdjid Tebboune soutient fermement la liberté de la presse à travers l’encouragement de la formation et du professionnalisme, ainsi que de l’accès des journalistes aux institutions, précisant que les autorités concernées partagent les efforts consentis pour l’édification de l’État de droit.

La liberté d’expression obéit à trois règles, notamment le respect de la loi sur l’information, de l’éthique et des mœurs générales, qui sont les limites de la liberté de la presse en Algérie, a avancé le ministre Conseiller à la Communication, cité par l’APS. Cependant, il a tenu à préciser « qu’un encouragement à la liberté de la presse pareil à celui existant en Algérie, n’existe dans aucun autre pays arabe ou africain », assurant qu’aucun de ces pays « ne dispose d’autant de médias, de sites électroniques et de chaînes de télévisions privées ».

- Publicité -

S’agissant de l’arrestation de journalistes et la pression exercée sur certains journaux et sites d’information électroniques, le porte-parole de la Présidence de la République a indiqué qu’aujourd’hui, « l’Algérie est prête à construire un État de droit » mais qu’il existe des pratiques « qui n’ont pas de place dans l’État de droit ».

Pour ce qui est du rôle de l’Autorité de Régulation de l’Audiovisuel (ARAV) dans la lutte contre les fausses informations, Belaïd a expliqué que cette instance « est en actuellement en cours de formation et a un nouveau président, Mohamed Louber, ainsi qu’un nouveau siège ».

https://www.facebook.com/elbilad/posts/3488601441200792

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -