Actualité

Algérie : L’ex-patron de la DGSN Abdelghani Hamel subit une lourde peine

2
algérie abdelghani hamel peine
S'abonner :

Algérie – Abdelghani Hamel, qui fut numéro un de la police en Algérie, en tant que Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), a été condamné, à une lourde peine d’emprisonnement ferme, par la cour d’Alger ; ce mercredi 12 août.

Ainsi, Abdelghani Hamel, ex-premier responsable de la DGSN en Algérie, a écopé d’une lourde peine de douze (12) années de prison ferme. Il y a lieu notamment d’une amende de 8 millions DA qu’il devrait payer au Trésor Public. Le procès de l’accusé susmentionné a pris fin aujourd’hui avec le verdict prononcé par le juge près la cour d’Alger.

Cette dernière a retenu plusieurs chefs d’inculpation contre le mis en cause. Celui-ci a donc été poursuivi pour, entre autres : « Blanchiment d’argent ». « Enrichissement illicite ». « Trafic d’influence » et « obtention de fonciers par des moyens illégaux ». Tous ces éléments qu’on lui a reprochés ont conduit à sa condamnation par la justice.

Pour mémoire, le procureur prés le tribunal de Sidi M’hamed avait requis, au mois d’avril dernier, quinze (15) ans de prison ferme à l’encontre d’Abdelghani Hamel ; ainsi qu’une amende de 8 millions de dinars algériens.

La famille Hamel également condamnée

La famille Hamel, également assise sur le box des accusés, s’est vue lourdement sanctionné par la cour. Les fils de l’ancien chef de la police algérienne ont reçu des peines de prison ferme eux aussi. Huit (8) pour Amiar, six (6) pour Chafik et cinq (5) pour Mourad. Chahinaz, fille d’Abdelghani Hamel, a reçu une peine de deux (2) ans de prison, dont une année ferme.

Le représentant du Ministère public, avait demandé, en avril rappelons-le, dix (10) ans de prison ferme pour Amiar ; en parallèle d’une amende de six (6) millions de dinars. Huit (8) ans pour Chafik ; et cinq (5) millions de dinars. Sept (7) ans avec cinq (5) millions de dinars d’amende pour Mourad.

Trois (3) ans de prison ferme ; assortie d’une amende de cinq (5) millions pour Chahinaz. Au sujet de Salima Hamel, née Annani, conjointe de l’ex-haut fonctionnaire, le procureur a requis deux (2) ans de prison ferme contre elle ; et une amende d’un million de dinars.

Article recommandé :  Ouverture des frontières en Algérie : Samir Chaabna garde espoir

France : Des Algériens préparent un appel au don médical pour l’Algérie

Article précédent

Algérie : « Il faut apprendre à vivre avec le Coronavirus», selon Berkani

Article suivant

Lire aussi

2 Commentaires

  1. Avec la condamnation de Hamel ainsi que d’autres responsables Algériens des vingts dernières années , c’est tout le système Algérien qui est à condamner ! d’autant plus que depuis le départ de Bouteflika -la pièce maîtresse de tout ce scénario – des ombres chinoises ne cessent de reproduire les mêmes pratiques d’un déni de la citoyenneté. Hamel ou autre , c’est tout un système qui doit subir une refonte générale à commencer par cette justice qui doit prendre son rang d’un pouvoir à part entière. L’assemblée nationale est d’autant plus interpellée sur tout ces procès qui ne cessent pas , c’est aussi en terme de pouvoir que l’assemblée doit agir.

  2. Bien qu’il mérite la peine à laquelle il a été condamnée peut-être même plus…
    Il a le mérite d’avoir dévoilé en plein tribunal la réalité des autres dont les deux généraux Kamel Abderrahmane et Belkecir et bien d’autres..
    Si j’étais président j’attendrai la prochaine grâce pour diminuer sa peine.
    Alors la suite..ya si Tebboune chanegriha et Zeghmati ????
    Et puis grave hier un tribunakt militaire au lieu et place de la justice civile… !!
    Lance un mandat d’arrêt international contre Belkecir l’ex général et ex commandant de la compagnie de Maghnia pour ne jamais pouvoir l’arrêter et Oui.
    Interpol n’extradera jamais Belkecir pour deux raisons.
    1) Interpol ne reconnaît pas les tribunaux militaires qui d’ailleurs n’ont pas le droit aux demandes d’extradition seule des tribunaux civils ont cette procédure.
    2) alors que Belkecir traficant de drogue et évasion avec lavage d’argent sale est prouvé ce procureur militaire le fait exprès et certainement sous ordre de stipuler des raisons politiques de trahison ect…
    Désolé Interpol ou les autres états n’extradenr jamais pour des raisons politiques et point barre ok.
    On a donné à Belkecir une protection hassana en Arabe pour ne jamais être extrader bravo la issaba.
    Pourquoi un simple adjudant ex secrétaire de feu gaid Salah benouira a t il fallut un entretien téléphonique de Tebboune avec erdogan pour l’extraire de Turquie et le ramener…
    Alors que Tebboune aurait pu appeller son ami émir du golfe ou Macron ou l’espagnol .. là où se trouve Belkecir pour le ramener.
    Quelle histoire min dieu qui a le mérite d’ouvrir Une des portes d’enfer pour le régime en place.

Comments are closed.