Algérie : la langue tamazight sera-t-elle bientôt obligatoire ?

Algérie – À la veille de la nouvelle année berbère 2972, le sujet du caractère obligatoire de l’étude de la langue tamazight dans les écoles algériennes s’impose, ce 11 janvier 2022.

Si la langue amazighe est inscrite comme langue nationale et officielle depuis 2016 dans la Constitution algérienne, son enseignement reste encore marginalisé. Du fait que seules quelques régions bénéficient de classes de la langue ancestrale d’Afrique du Nord. Ainsi, on se demande à présent en Algérie si la langue tamazight sera obligatoire 6 ans après son officialisation ?

Pour en savoir plus, on s’est penché sur la déclaration du secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), Si Hachemi Assad. D’après lui, inclure la langue amazighe comme matière obligatoire dans les trois cycles éducatifs est parmi les objectifs de son organisme, rapporte Algérie Focus.

Afin de mettre en exergue la langue de nos ancêtres, Assad souligne le besoin de reconsidérer la place de l’enseignement de Tamazight dans nos écoles. Pour ce faire, ajouter un coefficient plus important et modifier le volume horaire dédié à cette matière est primordial. C’est en tout cas ce qu’il explique lors d’une conférence à Tamanrasset coïncidant avec la fête de Yennayer 2972.

Dans ce cadre, le responsable a appelé à une révision de « la loi directive de l’école ». C’est-à-dire, valoriser cette langue en lui accordant plus de 3 heures par semaines à l’enseignement. D’autre part, le S.G du HCA a mis en cause le rejet des parents qui est transmis aux élèves pour boycotter cette langue en Algérie.

Enseignement de tamazight en Algérie : quelle est l’actuelle problématique ?

En plus de la réticence de beaucoup de parents, le manque d’enseignants dans le cycle moyen et secondaire viennent perturber la suite de l’apprentissage de tamazight. En effet, même s’ils commencent au primaire, un grand nombre d’élèves se retrouvent dispensés de cette matière au CEM et au lycée. Cela, en raison du manque d’effectif dans le système éducatif en Algérie.

D’un autre côté, au cours de sa visite Assad a mentionné le top 3 des wilayas qui enseignent la langue native de l’Afrique du Nord. En premier lieu, l’apprentissage de tamazight est plus présent à Tizi Ouzou, Bejaia et Tamanrasset. Cette dernière est d’ailleurs la capitale des Touaregs algériens (ethnie amazighe). Puis, viennent d’autres régions qui disposent de quelques classes de tamazight tels que les Aurès.

Quant à notre pays voisin, le Maroc, où la langue tamazight est officielle depuis 2011, les députés ont voté en 2019 pour la généralisation de son usage à l’unanimité. De surcroît, le projet de loi adopté vise à introduire l’enseignement de cette langue dans tous les cycles scolaires. Et surtout au niveau de l’ensemble des régions du territoire marocain, a relaté BBC News.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes