Algérie : Lancement de la finance islamique à la banque BADR

Algérie – Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a supervisé l’opération de lancement de la finance islamique par la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR).

- Advertisement -

En effet, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane en l’occurrence, s’est déplacé aujourd’hui, mardi 04 mai, dans la wilaya de Blida pour le lancement des produits de la finance islamique en Algérie de la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR). C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Dans le détail, le premier responsable du secteur a tenu une conférence de presse. Cela, en marge de sa visite d’une des agences de la BADR pour le lancement de la finance islamique. De ce fait, il a précisé que toutes les conditions requises seront réunies pour le bon déroulement de l’opération.

Il a précisé, lors de ce même rendez-vous, que ce service va susciter l’intérêt de nombreux citoyens algériens. Telle attente se base sur un constat en particulier. Il s’agit de celui affirmant qu’une grande partie de la population guettaient de près la divulgation de ces nouveaux produits.

Lancement de 14 produits relatifs à la finance islamique en Algérie par la BADR

Le ministre a notamment indiqué que l’Agence du Boulevard Colonel Amirouche lancera à son tour un guichet dédié à ce type de finance. Et ce, en même temps que l’agence de Blida. Ainsi, par le lancement de ce nouveau service, la BADR aura l’occasion d’étendre le domaine de son activité. Il est utile de souligner ici qu’elle jouit déjà du plus large réseau de clients sur le territoire national, a-t-il ajouté.

Le ministre des Finances a donné d’autres précisions. Il a donc fait savoir que quatorze (14) produits de finance islamique seront lancés par la BADR. Il s’agit de six (06) relatifs aux comptes courants et comptes d’épargne. Tandis que les huit (08) autres seront destinés au financement des projets d’investissement.

Ainsi, l’établissement financier s’est engagé à couvrir les 58 wilayas d’ici septembre 2021. Mais aussi, permettre aux citoyens sur le territoire national d’accéder à ces produits avant l’avènement de 2022, au niveau de ses différentes agences.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes