AccueilPolitiqueAlgérie : Khalida Toumi est sortie de prison, l’ancienne ministre est en...

Algérie : Khalida Toumi est sortie de prison, l’ancienne ministre est en liberté

Algérie – Après plusieurs mois passés derrière les barreaux, l’ancienne ministre de la Culture et des Arts en Algérie, Khalida Toumi, a été libérée. On vous en dit plus à ce sujet dans la suite de ce numéro du 28 juillet 2022.

Effectivement, après la démission de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en avril 2019, la justice a lancé une série d’enquêtes et d’emprisonnements des figures de son ère. Corruption, abus de fonction… Les écarts de certaines personnalités politiques les ont envoyés directement à la prison, pour des peines plus ou moins longues. C’est le cas notamment de l’ancienne ministre de la Culture en Algérie, Khalida Toumi.

Pour rappel, le 6 juillet dernier, la Cour d’Alger avait condamné la femme politicienne à une peine de quatre (04) ans de prison ferme. Cependant, après 32 mois passés derrière les barreaux, elle vient de bénéficier d’une remise en liberté provisoire. 

Il convient de souligner que cette remise en liberté intervient suite au pourvoi en cassation introduit par sa défense. Et ce, auprès de l’instance judiciaire susmentionnée. Ainsi, la femme de 64 ans a quitté ce mercredi l’établissement pénitentiaire de Koléa.

Les accusations retenues à l’encontre de l’ancienne ministre

À la tête de la tutelle de la Culture du temps du président défunt, Abdelaziz Bouteflika depuis 2002, Khalida Toumi a quitté la scène politique en 2014. Au mois de novembre 2019, elle a comparu en première instance. Cela sous les accusations de « dilapidation de deniers publics » d’« abus de fonction » et « octroi de privilèges indus ». C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

Selon la même source, les faits de corruption de la figure féministe sont liés à l’organisation de manifestations culturelles. On cite notamment « Tlemcen capitale de la culture islamique » en 2011 et le festival panafricain en 2009. Ainsi que l’événement « Alger capitale de la culture arabe » en 2007. Il s’agit là aussi de ce dont nous informe le même média.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes