Algérie : Karim Tabbou victime d’un malaise et condamné à 1 an de prison ferme

Algérie – Le militant Karim Tabbou a été condamné ce 24 mars à une année de prison ferme, en son absence, suite à un malaise qui lui a causé une paralysie faciale.

Alors qu’il devait quitter sa cellule le 26 mars prochain, le militant et coordinateur de l’Union Démocratique et Sociale (UDS) non-agréé, Karim Tabbou, a été condamné à une (1) année de prison ferme par le juge près la Cour de Ruisseau à Alger, ce mardi 24 mars, à l’insu des avocats de la défense, rapporte le CNLD.

De plus, durant la tenue de son procès inattendu, Karim Tabbou a fait un pic de tension et s’est effondré à même le sol, lui causant une paralysie faciale, a annoncé son avocat Me Abdelghani Badi. « Il a eu un pic de tension artérielle qui lui a causé une déformation des membres et même, selon les présents à l’audience, de la bouche. Il ne peut pas parler ni bouger. », a dénoncé Me Badi cité par le site d’informations TSA.

Le militant a été transféré en urgence vers une clinique après son malaise, néanmoins le juge a quand même maintenu son procès, en dépit de son état de santé critique, ajoute l’avocat, qui indique que le jugement de Karim Tabbou a été prononcé par en absence.

Pour rappel, Karim Tabbou a été jugé le 4 mars dernier par le juge près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger et le verdict de son procès a été rendu une semaine plus tard, soit le 11 mars, le condamnant à une (1) année de prison dont six (6) mois ferme et six (6) mois avec sursis.

https://www.facebook.com/interlignesAlgerie/videos/576628552953411/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes