Algérie

Algérie : Karim Tabbou victime d’un malaise et condamné à 1 an de prison ferme

0
algérie karim tabbou
S'abonner :

Algérie – Le militant Karim Tabbou a été condamné ce 24 mars à une année de prison ferme, en son absence, suite à un malaise qui lui a causé une paralysie faciale.

Alors qu’il devait quitter sa cellule le 26 mars prochain, le militant et coordinateur de l’Union Démocratique et Sociale (UDS) non-agréé, Karim Tabbou, a été condamné à une (1) année de prison ferme par le juge près la Cour de Ruisseau à Alger, ce mardi 24 mars, à l’insu des avocats de la défense, rapporte le CNLD.

De plus, durant la tenue de son procès inattendu, Karim Tabbou a fait un pic de tension et s’est effondré à même le sol, lui causant une paralysie faciale, a annoncé son avocat Me Abdelghani Badi. « Il a eu un pic de tension artérielle qui lui a causé une déformation des membres et même, selon les présents à l’audience, de la bouche. Il ne peut pas parler ni bouger. », a dénoncé Me Badi cité par le site d’informations TSA.

Le militant a été transféré en urgence vers une clinique après son malaise, néanmoins le juge a quand même maintenu son procès, en dépit de son état de santé critique, ajoute l’avocat, qui indique que le jugement de Karim Tabbou a été prononcé par en absence.

Pour rappel, Karim Tabbou a été jugé le 4 mars dernier par le juge près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger et le verdict de son procès a été rendu une semaine plus tard, soit le 11 mars, le condamnant à une (1) année de prison dont six (6) mois ferme et six (6) mois avec sursis.

Déclarations des avocats après la condamnation de Karim Tabbou

Publiée par INTERLIGNES Algérie sur Mardi 24 mars 2020

Algérie : Les vendeurs du marché noir de devises au chômage

Article précédent

Coronavirus en Algérie : 17 produits interdits à l’exportation

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de