Algérie : le jugement de Yazid Iarichène (JSK) reporté jusqu’à cette date

Algérie – Le nouveau président de la JSK, Yazid Iarichéne, qui a été arrêté pour agression d’un policier dans l’exercice de ses fonctions, devra attendre jusqu’au jeudi 21 octobre pour connaître la décision du tribunal de Bir Mourad Rais.

Effectivement, le nouveau patron de la Jeunesse Sportive de Kabylie se trouve dans une situation délicate. Arrêté à un barrage de sécurité à une heure de couvre-feu, il a été auteur d’une bagarre contre un agent des forces de l’ordre. Le boss du club mythique en Algérie, la JSK, Yazid Iarichéne était censé comparaître aujourd’hui mercredi 20 octobre 2021 devant le procureur de la République au tribunal de Bir Mourad Rais.

Cependant, le tribunal d’Alger a repoussé au jeudi 21 octobre sa décision concernant Yazid Iarichéne. Poursuivi pour outrage à corps constitué, refus d’obtempérer et violation du couvre-feu. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le média arabophone Echorouk dans son édition de ce mercredi. Le dirigeant doit, de ce fait, passer la nuit dans la cellule du commissariat. Cela en attendant le jugement qui aura lieu demain.

Revenons à présent aux faits de cette affaire qui a eu lieu la nuit du lundi. En effet, l’homme d’affaires âgé de 46 ans sortait d’un rendez-vous professionnel avec l’agent du joueurNassim Saadaoui et le milieu de terrain du MCA, Chamseddine Harrag. Cela, à une heure du couvre-feu. Arrivés au niveau du barrage de Said Hamdine, les trois individus ont fait l’objet d’un contrôle apparemment musclé.

Algérie : un policier dépose une plainte contre le nouveau président de la JSK

Selon le quotidien arabophone, un agent des forces de l’ordre avait demandé au successeur de Chérif Mellal de lui présenter une autorisation de circulation au-delà de 23 heures. Cela étant donné que l’horaire de confinement est fixé à une heure avant minuit. Toutefois, ne possédant pas le document, Yazid Iarichéne a mis en avant son identité de président de la JSK. Néanmoins, cela n’a rien changé aux yeux du policier.

Le ton serait monté et une altercation a eu lieu entre l’homme d’affaires, ses compagnons et l’agent en question. Interpellés, les trois sont placés en garde-à-vue. Cela après que l’agent a déposé plainte contre eux. Cette affaire, qui a eu l’effet d’une bombe, nuira à l’image du nouveau président de la Jeunesse Sportive de Kabylie, se désolent des avis.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes