Algérie : les joueurs de la JSK menacent de rater le match contre le Mouloudia (MCA) ?

Foot – N’ayant pas touché leur dû comme il était convenu, les joueurs de la JSK menaceraient de déclencher un mouvement de grève en refusant de disputer la rencontre de la 34e journée de Ligue 1 d’Algérie qui les mettra aux prises au MCA. Plus de détails, ce 26 juillet 2021. 

À quelques jours du match décisif de la 34ème journée de Ligue 1 d’Algérie, qui opposera la JSK et le MCA, le problème des arriérés de salaires des joueurs est toujours d’actualité. Il n’est apparemment pas encore réglé du côté de la formation kabyle. En ce début de semaine, les finalistes de la coupe de la CAF revendiquent avec insistance la régularisation de leurs revenus impayés. La tension monte alors entre le vestiaire et la direction. 

C’est du moins l’information que relate Echorouk. Le quotidien généraliste arabophone la mentionne dans son édition de dimanche. Hamroune et ses partenaires s’étaient entendus avec le président Chérif Mellal pour percevoir l’intégralité de leurs primes et au moins une partie des huit mensualités qui leur est due avant l’avènement de la fête de l’Aïd. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu pour les Canaris du Djurdjura. 

Malgré les promesses faites, le président n’a toujours pas régularisé la situation financière de ses joueurs. Une décision qui commence réellement à peser lourd sur le mental des protégés de Denis Lavagne. Ces derniers sont englués dans l’incompréhension. 

Ils sont plusieurs à penser que la direction kabyle aurait dû respecter leurs besoins. Ils ne comprennent pas pourquoi elle refuse encore de leur verser le moindre sou alors que d’autres formations algériennes ont pu accorder un salaire à l’ensemble de leurs éléments avant l’Aïd El Kébir. 

Les Jaune et Vert sortent les crocs !

Il faut dire que toutes ces divergences d’opinion et turbulences commencent à se faire sentir et les performances diminuent. Une ambiance tendue qui a déjà des répercussions négatives sur l’effectif kabyle. Celui-ci était pourtant bien parti pour se rapprocher du podium de Ligue 1 Mobilis. Dernier épisode en date, le match de vendredi dernier. Un rendez-vous footballistique qui a bien reflété les tensions récurrentes. 

Ces dernières règnent entre la direction kabyle et ses joueurs depuis quelque temps déjà. Ayant montré peu d’émulation et d’envie, la troupe du technicien français s’est effectivement inclinée un but à zéro face au RC Relizane. Les dirigeants de la JS Kabylie avaient ainsi eu une discussion avec Nezla et ses coéquipiers. Ils les ont plus ou moins rassurés quant à la perception des salaires et primes impayés. 

Visiblement, les arguments du président Mellal et ses collègues n’ont pas convaincu tant que ça les Jaune et Vert. Craignant de ne pas être rémunérés, ils leur ont posé un sacré ultimatum. Ils ont donc décidé d’accorder à la direction un délai jusqu’à mardi pour répondre à leurs sollicitations communes. Dans le cas contraire, ils menacent de boycotter le prochain match contre les Mouloudéens. 

Aucun des joueurs de la Jeunesse ne se présentera au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, ce mardi, si sa situation financière ne se résout pas tout simplement. Il sied de rappeler que la qualification de la JSK en finale de la coupe de la CAF a rapporté au club la somme de 13 milliards de centimes. Outre ce montant, la direction kabyle a récemment reçu une subvention de l’État. Sa trésorerie a rapidement rebondi atteignant 28 milliards. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes