AccueilÉconomieAlgérie : les jeunes entrepreneurs obtiennent ce privilège

Algérie : les jeunes entrepreneurs obtiennent ce privilège

Algérie – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, met en place une nouvelle décision en faveur des jeunes entrepreneurs. Un privilège sans égal ! Curieux d’en savoir plus ? Alors, restez branchés !  

L’Union nationale des jeunes investisseurs (UNJI) a désormais apprécié la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Il s’agirait, en fait, de la création des zones d’activités communales au profit des jeunes entrepreneurs, en Algérie. Pour l’UNJI, cette décision est une opportunité pour les jeunes afin d’obtenir des biens immobiliers d’une superficie de 500 mètres carrés.

De quoi mettre un terme à la crise des zones industrielles ayant entravé les projets d’investissement locaux depuis des décennies. Au micro du média Echorouk, le président de l’UNJI, Tanka Riad, a exprimé la satisfaction de l’UNJI face à la décision du président Tebboune. Tout en soulignant que cela permet un accès aux jeunes vers l’environnement entrepreneurial.

Tanka a réitéré que cette décision n’est autre qu’un prolongement de la stratégie du gouvernement visant à absorber le chômage. Mais aussi l’encouragement des jeunes et les porteurs d’idées innovantes et créatives à intégrer le cercle de l’entrepreneuriat et créer des institutions. Sans oublier les propriétaires d’institutions artisanales et les micro-entreprises, selon ladite source.

Une nouvelle dynamique pour le développement local  

Du reste, Tanka a déclaré que l’investissement ne peut pas voir le jour sans la fourniture de l’immobilier local. Les données attestent que les jeunes investisseurs bénéficieront des parcelles de terrain, dont la superficie varie entre 150 et 500 mètres carrés. Et ce, au niveau de toutes les communes, selon les révélations de Tanka au même média.

En outre, ce dernier a profité de l’occasion pour soulever ce qui freine l’enthousiasme du jeune investisseur. Selon lui, l’absence de biens immobiliers et la cherté de la location entravent les aspirations de tout investisseur. « Par conséquent, cette décision porte un impact positif à moyen et à long terme », a-t-il, ainsi, proféré.

Dans le cadre de la disponibilité des dispositifs d’aide à l’entrepreneuriat et la création de micro-entreprises, comme l’Anade et l’Angem, met fin aux obstacles. À ce propos, le président de l’UNJI a noté que cette nouveauté donnera une forte dynamique pour le développement local et la relance économique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes