Algérie : le jeu Pop It, soupçonné d’utiliser les couleurs du drapeau LGBT, fait polémique

Algérie – Évoquant les couleurs du drapeau représentant la communauté LGBT, le jeu « Pop It » sème le doute en Algérie en particulier et dans les pays arabes en général. Plus d’explications à ce sujet, ce 24 novembre 2021.

S’inspirant du papier à bulle, le jeu « Pop It » a été à l’origine créé en 1975 par un couple israélien d’inventeurs de jeux. Seulement, il devient célèbre en 2021 après avoir été adapté à l’époque par une société américaine. En utilisant les réseaux sociaux et surtout l’influence du TikTok pour promouvoir le jeu, Pop It arrive donc en Algérie et dans les pays arabes. Cependant, les couleurs faisant penser au drapeau LBGT prêtent à controverse.

Ce jeu en silicone est donc décrit comme étant un moyen de relaxation ou encore de concentration puisque différentes règles de jeu peuvent être créées selon l’imagination des enfants. Ainsi, son principe repose sur le fait d’être le dernier à éclater une bulle. Tout simplement tel que son nom l’indique « Pop It », qu’on peut littéralement traduire par « éclate-le »

Par conséquent, aussitôt arrivés dans les pays musulmans, les activistes sur les réseaux sociaux mettent en garde contre ce jeu. En fait, ils diffusent des messages d’avertissement à l’égard de « Pop It ». Ce dernier, selon eux, vise à glorifier les pratiques de la communauté LGBT. C’est pourquoi ils ont appelé les gouvernements de leur pays respectifs à cesser de l’importer. C’est à l’image de ce qu’a fait le Koweït.

Des jeux aux couleurs de l’arc-en-ciel ou du drapeau LGBT ?

Pendant que certains affirment que les couleurs utilisées reflètent de manière innocente les couleurs de l’arc-en-ciel, beaucoup disent le contraire. Puisque, selon ses détracteurs, le jeu comporte six (6) couleurs à l’instar du drapeau LGBT. Tandis que le phénomène optique se produisant dans le ciel sous forme de spectre de la lumière blanche apparaît en sept (7) couleurs.   

C’est d’ailleurs une doléance qu’a reçue l’Association de protection et orientation du consommateur et de son environnement, APOCE. Il s’agit d’un message que l’organisation a diffusé où une mère explique le danger du jeu pour les enfants. Car celui-ci, d’après elle, tente d’habituer cette jeune catégorie de joueurs aux couleurs du drapeau LGBT. En conclusion, l’intervenante a appelé l’organisme d’œuvrer à retirer ce jeu du marché algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes