AccueilSociété et CultureCultureAlgérie : vers l'introduction de l'œuvre du chanteur Idir dans les manuels...

Algérie : vers l’introduction de l’œuvre du chanteur Idir dans les manuels scolaires ?

Algérie – Un colloque national sur « Idir », tourne autour d’une probable introduction des chansons de l’icône de la culture Kabyle, dans les manuels scolaires. Dzair Daily vous invite à découvrir davantage de détails dans ce numéro du 31 octobre 2022. 

« Idir : au-delà d’une voix, une œuvre d’art » c’est en effet, le thème qui a fait l’objet du colloque national organisé par l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa, en Algérie, ayant pour visée l’introduction des chefs-d’œuvres du grand et célèbre Idir, dans les manuels scolaires. Il s’agit de ce que rapporte le média Radio M.

Il sied de dire que le père de l’impérissable « A vava Inouva », de son vrai nom Hamid Cheriet, a consacré toute son existence pour nourrir la culture berbère. La raison pour laquelle l’utilisation de ses poèmes apporte forcément un plus à la science du langage. Principalement à la didactique dans l’apprentissage de la langue amazigh. 

Cela permettra par ailleurs de « développer la motivation chez les apprenants et les compétences orales et écrites chez les étudiants ». En plus « d’encourager les études pluridisciplinaires sur les textes chantés par Idir et les œuvres musicales et poétiques des chanteurs amazighs ». L’information est rapportée par le même média. 

Colloque national sur Idir : voici quelques détails sur le déroulement de l’événement

Il est à savoir que le colloque en question a été organisé par le Centre de recherche en langue et culture amazighes (CRLCA). Cela, en collaboration avec la faculté des lettres et des langues de l’université de Béjaïa. Il a eu lieu les 25, 26 et 27 octobre 2022. Une conférence coïncidant avec la date de naissance de l’artiste algérien, le 25 octobre 1949.

Sachant que ce dernier est natif du village Ath Lahcène, commune d’Ath Yenni, wilaya de Tizi Ouzou, en Algérie. Idir nous a malheureusement quitté le 2 mai 2020, à l’âge de 75 ans. Laissant derrière lui un patrimoine culturel immortel. Ces tubes planétaires continuent de témoigner de la beauté de son art d’une grandeur universelle. 

Notons également que cet évènement culturel est le premier de ce genre à regrouper des universitaires, des écrivains, des grands chanteurs et des enseignants. Tous sont effectivement réunis, afin de promouvoir une culture qui leur est commune. La culture Amazigh sous toutes ses formes. 

algérie idir manuels scolaires

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes