Automobile

Algérie : Les impôts et les taxes sur les véhicules en 2020 (Automobile)

0
Algérie taxe véhicule voiture automobile
S'abonner :

Algérie/Automobile – Posséder une voiture en Algérie devient de plus en plus cher en 2020, notamment pour le contribuable algérien dont le pouvoir d’achat ne cesse de se détériorer.

Conformément à l’article 84 de la loi de finances 2020, la nouvelle taxe anti-pollution fixée à 1500 DA pour les voitures touristiques, et3000 DA pour les engins mobiles, selon une instruction rédigée par la Direction générale des impôts à l’intention des autorités fiscales qui précise que cette taxe sera versée une fois par an, quelle que soit la durée du contrat d’assurance.

La taxe, précise le document, incombe au propriétaire de la voiture ou de l’engin mobile, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale. Selon la même source, la charge sera perçue par l’assureur lors de la souscription du contrat d’assurance. Le montant doit être inclus dans le contrat, ainsi que la date de validité des frais, qui doivent couvrir une année complète.

Le propriétaire, dont le contrat d’assurance est d’une durée de validité inférieure à un an, doit présenter à chaque enregistrement d’un autre contrat d’assurance, le contrat initial par lequel la taxe a été acquittée, et ceci pendant toute la période de validité de la taxe.

Une charge de plus qui risque d’affaiblir davantage le pouvoir d’achat des algériens.

Il est utile de souligner que cette nouvelle taxe, dite écologique, a suscité l’indignation des contribuables algériens, mais pas uniquement, car les compagnies d’assurance, ont aussi fait part de leur mécontentement. Les assureurs se sont retrouvés dans l’obligation d’augmenter les prix des contrats. Une démarche qui leur a coûté la perte d’une partie non négligeable de leur clientèle, décidée à partir voir ailleurs.

Par ailleurs, tout propriétaire de véhicule est tenu de se présenter aux administrations des impôts ou aux bureaux de postes afin de s’acquitter de la vignette automobile pour l’année 2020 et cela du 1er au 31 Mars. Nous avons détaillé les prix des vignettes automobile dans un article précédent que vous pouvez consulter.

Rappelons par ailleurs que l’importation des véhicules d’occasion (moins de 3 ans) est également soumise à des taxes de l’ordre de 49% (droits douaniers à 30%, et TVA à 19%), et cela en dépit des interventions d’experts qui plaident pour l’exonération des taxes relatives à l’importation, des véhicules d’occasion de moins de trois ans

Selon nombre d’observateurs, la loi de finance 2020 n’arrange en rien le niveau de vie de l’Algérien, qui voit l’ampleur de ses dépenses prendre des dimensions qui dépassent, de loin, le degré que peut supporter son maigre revenu. En outre, la crise pétrolière actuelle ne fera qu’empirer les choses, limitant considérablement les recettes de l’Etat, mettant ainsi en péril certaines mesures sociales annoncées antérieurement

Article recommandé :  KIA Algérie, prix des voitures et industrie automobile : Achaïbou dit tout

Algérie : Le marché noir pèse « 80 milliards de dollars », selon Sami Agli

Article précédent

Algérie : Vers la récupération des 6$ milliards du marché noir de devises ?

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires