AccueilÉconomieAutomobile« l’importation de voitures d’occasion fera des entrées de devises », affirme...

« l’importation de voitures d’occasion fera des entrées de devises », affirme Benzaim

Algérie – À travers un communiqué publié sur son compte Facebook, le sénateur Abdelouahab Benzaim a fait savoir que l’importation de voitures d’occasion de moins de trois ans fera des entrées de devises. On vous dévoile plus de détails dans la suite de notre article.

À la lumière de la hausse exagérée des voitures d’occasion, l’importation des véhicules de moins de trois ans est impatiemment attendue par les Algériens. Si certains se montrent défavorables, d’autres estiment que cela aura effectivement un impact positif sur les réserves de change. Cela à l’image de Abdelouahab Benzaim qui a expliqué que l’importation de voitures d’occasion en Algérie, sera une source d’entrée de devises.

Effectivement, le sénateur algérien Abdelouahab Benzaim a plaidé en faveur du retour de l’importation de véhicules usagés de moins de trois ans. Le parlementaire s’est manifesté ce mercredi via une publication qu’il a postée sur sa page Facebook. Dans son discours, il a affirmé que « L’État ne dépensera aucun dollar pour l’importation des véhicules ». 

En effet, les voitures d’occasion, seront importées par les particuliers résidents sur leurs devises propres. Par dépit d’un compte devises ouvert en Algérie. Ce qui permettra de faire des entrées de monnaie étrangère, a souligné le responsable. Et ce, grâce au paiement des droits de taxes douanières et les taxes relevant du régime de droit commun. Chose qui permettra d’apporter les devises étrangères et accroître les réserves de change.

L’importation de voitures d’occasion pour contrer la hausse des prix

Ainsi, Abdelouahab Benzaim a exhorté le gouvernement à appliquer la circulaire ministérielle et autoriser l’importation de véhicules de moins de trois ans. « La procédure est déjà introduite dans la LFC 2021. On attend que l’arrêté ministériel conjoint entre les ministères concernés pour la mettre en œuvre », a-t-il ajouté. 

D’autre part, Le parlementaire a souligné que l’importation de voitures d’occasion permettra à terme d’enrichir le marché national. Tout en limitant la hausse exagérée des tarifs. Ce qui permettra au citoyen algérien de se procurer une voiture. Il est question là encore de ce que soulève le même communiqué.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes