Algérie : vers l’importation de voitures neuves ou de moins de 3 ans ?  

Algérie – Le sujet de l’importation de voitures est devenu une véritable arlésienne. Pour clore la crise automobile, l’Algérie optera-t-elle pour l’importation de voitures neuves ou celles de moins de 3 ans ? On vous en dit plus ce jeudi 11 novembre.

Le marché automobile demeure en stagnation depuis belle lurette. Une telle situation suscite énormément de points d’interrogation. Ainsi, les spécialistes suggèrent plusieurs solutions afin de raviver le secteur national. Entre l’importation de voitures neuves ou les véhicules d’occasion de moins de 3 ans, les autorités en Algérie devront faire fond sur une des deux variétés. Quelle solution pourrait-on, donc envisager pour clore la crise actuelle ?

En effet, si certains experts soutiennent l’idée de l’importation de véhicules usagés de moins de trois ans, d’autres s’y opposent. Si l’article 110 de la loi de finance 2020 autorise aux citoyens d’importer ce type de voitures par leurs propres moyens, cette démarche n’est pas sans défaut. Le média spécialisé Car Vision a mis en lumière les points négatifs qu’elle comporte.

Automobile : les points négatifs que comporte l’importation de voitures usagées

Effectivement, les acheteurs les voitures de seconde main peuvent être victimes d’arnaques. Alors que le citoyen pense avoir acheté une automobile en bon été, celui-ci découvre peu de temps après une multitude de défauts. Parmi les arnaques figurent la falsification des papiers des voitures accidentées et la modification du compteur de kilométrage. C’est ce que rapporte le média francophone susmentionné.

En outre, les spécialistes estiment que ces voitures sont destinés à l’origine pour les marchés européens. De ce fait, les acheteurs feront face plus tard à des problèmes techniques chers à réparer. D’autre part, les tarifs des voitures d’occasion en Europe sont en constante hausse. Cela en raison de la réduction des volumes de production des voitures. Il s’agit là aussi de ce que mentionne la même source médiatique.

Tous ces paramètres doivent être pris en compte avant de trancher sur la question de l’importation. Certains spécialistes plaident donc contre le retour de l’importation de véhicules de moins de trois. Ils penchent nettement en faveur des voitures neuves afin de combler le manque sur le marché national. C’est toujours selon la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes