Algérie : un importateur fictif fait passer en contrebande 16 millions de dollars en un temps record

Algérie – Un réseau criminel a été démantelé impliquant un importateur fictif dans une affaire de trafic d’argent à l’étranger qui s’élève à 16 millions de dollars. Dzair Daily relate pour vous tous les détails à ce sujet dans son édition du mardi 12 juillet 2022.

En effet, le parquet général du Conseil de la magistrature de la wilaya d’Oran a transféré un lourd dossier. Celui-ci implique dix-sept (17) personnes dans une affaire de trafic d’argent à l’étranger. De ce fait, les malfaiteurs se sont vus transférés au tribunal correctionnel de la région. L’opération compte un réseau criminel incluant un importateur fictif qui a fait passer illégalement 16 millions de dollars en Algérie. 

Il s’agit là d’une information rapportée par le quotidien généraliste arabophone Echorouk. Effectivement, l’affaire remonte à l’année 2017. Cela, après que les autorités compétentes ont été informées de l’arrivée de trois (3) conteneurs dans le port d’Oran.

Ces derniers transportaient alors un matériel dentaire infiltré illégalement dans un court laps de temps sur le territoire national. L’équipement a été, en effet, transféré en quarante (40) jours. Soit, une moyenne de moins de 15 jours par conteneur. Par ailleurs, la même source a révélé que la marchandise en question provenait de la Chine vers Alicante en Espagne pour arriver au territoire algérien.

Ainsi, les services de la gendarmerie d’Oran en coopération avec l’inspection des douanes ont révélé des actes suspects. Il s’agit de l’importation de matériel de l’étranger dans le but de faire passer illicitement le devis.

Trafic et contrebande en Algérie : davantage de détails sur l’affaire

En effet, suite à une enquête approfondie, il a été révélé que les membres du réseau criminel en question ont exploité un registre de commerce utilisé au nom d’un jeune homme.

Les coordonnés de ce dernier ont donc fait preuve d’affaire suspecte comme couverture pour le transfert frauduleux des devises vers l’étranger. Les personnes concernées ont utilisé un compte bancaire au niveau d’un établissement étranger à Oran pour entretenir cette opération.

De ce fait, la même source a révélé que le propriétaire du registre de commerce impliqué dans ladite affaire a fait passer la somme de 16 millions de dollars. Soit l’équivalent de 34 milliards de centimes algérien. Il convient de souligner que le réseau de criminels comptait transférer l’argent illicitement vers l’Espagne.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes