AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : ces images du chaos dans les urgences d'un hôpital après...

Algérie : ces images du chaos dans les urgences d’un hôpital après une grosse bagarre provoquent l’émoi

Algérie – Une nouvelle bagarre générale a éclaté, le scénario s’est-il répété dans les services d’urgences de cet hôpital du Nord-Est du pays ? On vous révèle les détails, ce 14 février 2022.

Une fois de plus, les urgences de l’hôpital Mohamed Boudiaf dans la commune de Barika à Batna en Algérie ont témoigné d’une terrible bagarre. Celle-ci a dérapé provoquant une confusion générale au sein de ce pavillon. Ici, en ce lieu même où un effroyable crime a déjà été exécuté. C’était en 2019.

Attestant du grand désordre et de la panique qui s’est emparé de ce service, les images dévoilent le chaos. À savoir, des lits et du matériel médical saccagés. Là où l’insécurité régnait, des gouttes de sang sont encore visibles sur le sol d’une des chambres des urgences. En cet endroit, on aperçoit une patiente encore sous l’emprise de la peur. D’ailleurs, cette dernière est restée immobile sur son lit d’hôpital face à la terreur qui s’est produite devant ses yeux.

N’étant pas le premier cas d’accrochage dans le secteur de la Santé en Algérie, Echorouk a diffusé ces clichés sans apporter d’autres précisions. Par conséquent, les circonstances d’un tel chamboulement manquent de clarté. Toutefois, on en saura probablement plus après enquête des autorités compétentes.

algérie hôpital urgences bagarre

algérie hôpital urgences bagarre

Hôpital de Barika : rien ne semble s’arranger !

C’était il y a deux ans dans ce même service où l’hôpital Mohamed Boudiaf de Batna a déclaré l’état d’alerte maximal. Cela, après qu’un jeune homme d’une vingtaine d’années ait été gravement poignardé dans le cou. C’est ce qui a nécessité son transfert en urgence au CHU en raison de la gravité de la blessure.

Heureusement, on a pu éviter la mort à la victime qui aurait pu succomber à cause d’une escarmouche. Ainsi provoquant une grande panique parmi les patients et le corps médical avant que les autorités policières soient intervenues. Dès lors, une enquête a été lancée où on a pu arrêter l’auteur du crime grâce au visionnage des vidéos de la caméra de surveillance à l’intérieur du service.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes