AlgérieÉnergie

Algérie : Chute de la fiscalité pétrolière à 2.667 milliards de dinars

0
Algérie recette pétrole
S'abonner :

Algérie – Le plan d’action du gouvernement Djerad a exposé la chute des recettes fiscales du pétrole, qui ont atteint les 2.667 milliards de dinars en 2019.

Lors de la présentation du plan du gouvernement devant les députés de l’APN le 11 février dernier, le Premier ministre, Abdelazid Djerad, a fait savoir que le recouvrement fiscal du pétrole s’élevait à 2.667 milliards de dinars en 2019 alors que la loi de finances 2019 se basait sur une fiscalité pétrolière de 2.714,47 milliard de dinars.

La fiscalité ordinaire a quant à elle a accumulé un recouvrement de 3.110 milliards de dinars en 2019, tandis que la loi de finances 2019 se basait sur une fiscalité ordinaire de 3.041,42 milliards de dinars, indique le même plan présenté par Djerad, qui précise en outre que seuls 64% des dépenses de fonctionnement ont été acquitté par le recouvrement fiscal ordinaire en 2019.

Chute « brutale » de la rente pétrolière algérienne

Au cours des dernières années, les prix du baril de pétrole ont considérablement chuté, induisant avec eux une dégringolade notoire du rendement de la fiscalité pétrolière en Algérie. À titre d’exemple, elles représentaient 4.054,349 milliards de dinars en 2012.

En outre, rappelons que le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab a tiré la sonnette d’alarme en octobre dernier, en révélant que « près de 60% des réserves initiales d’hydrocarbures en Algérie étaient épuisées ». Cette baisse des réserves est induite par « la hausse de la consommation locale et de l’exportation »; a-t-il expliqué.

Article recommandé :  Algérie : La finance islamique pour récupérer l’argent du marché noir

Algérie : Ennahar confirme l’arrestation de son PDG Anis Rahmani

Article précédent

Algérie : L’homme d’affaires Laid Benamor auditionné par la justice

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires