AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : hôpitaux sophistiqués et numéros d'identification des patients

Algérie : hôpitaux sophistiqués et numéros d’identification des patients

Santé – Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a dévoilé, les projets phares inscrits dans le cadre de la stratégie de numérisation des hôpitaux en Algérie, dont la mise en place des numéros d’identification des patients. Apprenez tout cela ce dimanche 4 décembre 2022. 

En effet, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, s’est exprimé en marge d’une visite d’inspection qu’il a effectuée, ce samedi, au CHU Lamine Debaghine de Bab El Oued à Alger. Le premier responsable du secteur en Algérie a notamment mis en avant les efforts consentis par l’État pour doter les hôpitaux en matériel « Ultramoderne », dont la mise en place de numéros d’identification des patients. 

Dans sa déclaration, le ministre a indiqué que ces nouvelles mesures visent à améliorer les prestations de soins. Mais aussi la prise en charge des malades dans les structures de santé publique à travers le pays. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar

Durant sa visite, Abdelhak Saihi a inspecté les services de pédiatrie et des urgences médico-chirurgicales. Ces derniers ont été nouvellement rénovés et renforcés en matériel moderne. Tout comme ceux de la pharmacie et de la radiologie au niveau du CHU de Bab El Oued.  

Numéro d’identification de santé : le nouveau service destiné aux patients 

Par ailleurs, le même responsable a rappelé les efforts engagés pour la modernisation du secteur. Il a surtout souligné l’impact positif de cette opération. Celle-ci s’est concrétisée par « un accès équitable et dans de bonnes conditions aux soins pour tous », a-t-il souligné. À ce propos, il a rappelé que l’accès aux urgences médico-chirurgicales est facilité dès l’entrée du service. 

En outre, il s’est également félicité pour la mise en place du numéro d’identification de santé (INS). Celui-ci est basé sur la carte nationale biométrique du patient permettant de repérer l’historique des soins. Cela quelle que soit la structure de santé l’ayant traité. 

Concernant la pharmacie, le responsable du secteur de la Santé a mis en avant l’importance du recours à la numérisation. Notamment en ce qui concerne la gestion des stocks de médicaments. Il a reconnu l’existence de contraintes liées à la pénurie des produits pharmaceutiques. 

Toutefois, il a rassuré, à cet égard, que ces contraintes vont disparaître. Dans la mesure où il est désormais possible de connaître, en temps réel, la réalité des stocks au niveau des pharmacies centrales des hôpitaux (PCH) et leurs besoins en la matière. C’est encore selon les précisions du ministère de la Santé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes