AccueilActualitéAlgérieAlgérie : les hôpitaux devraient s’améliorer pour cette raison

Algérie : les hôpitaux devraient s’améliorer pour cette raison

Santé – Le secteur de Santé est un dossier qui a été remis sur la table, les hôpitaux en Algérie devraient ainsi connaître des améliorations dans un futur proche, pour cette raison. Ne bougez pas ! Dzair Daily relate pour vous, tous les détails à ce sujet, dans la suite de cette édition du lundi 7 novembre 2022. 

Désormais les hôpitaux en Algérie devraient connaître d’énormes progrès, pour une raison que nous vous dévoilons ci-après. En effet, dans le but de promouvoir le secteur de la santé dans le pays, le projet de la loi de finances (PLF) 2023, a annoncé une hausse de la somme budgétaire réservée au secteur en question.  

D’après le média francophone Le Jeune Indépendant, le susdit secteur reçoit une enveloppe de 76 milliards de dinars supplémentaires. De ce fait, les crédits budgétaires alloués au département de la Santé vont effectivement voir une augmentation considérable. Ils passent ainsi de 540 à 616 milliards de dinars pour l’exercice de 2023. 

Par ailleurs, le ministre de la Santé, Abdelhak Sayhi a annoncé l’ouverture de 19.000 postes budgétaires supplémentaires. Il a notamment salué la décision d’accroître les crédits budgétaires attribués au département susmentionné. Et ce, dans une déclaration à la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Vers une amélioration du secteur de Santé : le ministre Abdelhak Sayhi explique 

En effet, le ministre de la Santé, Abdelhak Sayhi a affirmé que son secteur bénifie d’un bugdet, au titre de la PLF 2023. Il s’agit d’une enveloppe de plus de 61 milliards de dinars. Soit, une augmentation de 14 %, en comparaison avec l’exercice précédent. Cela, afin de réaliser de nouveaux projets et de réévaluer des projets en cours de réalisation. 

Dans le détail, le haut fonctionnaire a fait savoir que les dépenses liées à l’achat des médicaments, des produits pharmaceutiques, ainsi que ceux des fournitures médicales, s’élèvent à 100 milliards de dinars. Cela en expliquant que cet argent dont bénéficie le secteur de santé, permettra d’éviter un cumul de dettes liées à ces achats

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes