Algérie : hausse du salaire de ces professionnels à partir de ce mois de janvier 2022

Algérie – Hausse de salaire des enseignants et des employés du secteur de l’Éducation nationale à partir de ce mois du mois en cours. C’est selon la Loi de finances 2022.Tous les détails dans la suite de cet article du lundi 10 janvier.

En effet, la nouvelle s’est répandue à travers les Directions de l’Éducation nationale. Cette nouvelle concerne la hausse qui touchera le salaire des enseignants, ainsi que les employés du secteur de l’Éducation en Algérie. Et ce, à partir du mois de janvier de l’année courante, rapporte Ennahar. Cette décision sera établie lors de la mise en œuvre du remaniement de l’impôt sur le revenu global (IRG). 

De ce fait, le Gouvernement algérien procédera à une révision des salaires de la Fonction publique. À savoir, dans le secteur de l’Éducation. Telle chose vient comme résultat des modifications établies sur l’IRG. Ces dernières sont publiées sur le Journal Officiel du 30 décembre dernier. Ça consiste au retrait des transferts salariaux du mois de janvier du Trésor public. Il y a aura ainsi réajustement du salaire en calculant le nouvel impôt sur le revenu. Cela afin que les salariés bénéficient de l’augmentation.

De la sorte, chacun bénéficiera d’une hausse salariale. Celle-ci variera d’un échelon à un autre. En effet, selon la Loi de finances (LF) 2022 sur la revue de l’IRG, cette baisse de taxe va influer de façon directe les revenus globaux. Autrement dit, certains pourront bénéficier d’une hausse de salaire qui peut atteindre 3.600 DA. Tandis que d’autres en auront moins.

Algérie : comment sera opérée la réévaluation salariale ? 

Pour mieux expliquer, les employés du secteur éducatif du premier niveau sont ceux qui touchent un salaire inférieur à 240.000 DZA annuellement. Soit un salaire mensuel de 20.000 DA. Ils seront exonérés d’impôt sur le salaire brut. Pour le deuxième niveau. Se sont ceux qui touchent un salaire mensuel qui varie entre 240.000 et 480.000 DZA. Ces derniers seront soumis à l’impôt avec un taux de 23 %.

En ce qui concerne le troisième niveau. Les employés avec un salaire annuel qui varie entre 480.000 et 960.000 DZA, seront soumis à un pourcentage de 27 % de l’IRG. Quant au quatrième niveau, entre 960.00 et un million et 920.000 DZA/année. Ces derniers seront réglementés à une marge de 30 % sur l’IRG. Et en ce qui est du cinquième niveau, avec un salaire annuel qui peut aller de 1.920.000 à 3.840.000 DA, seront soumis à l’IRG avec 33 %.

Rappelons par ailleurs que la Loi de finances 2022 a exonéré tout employé avec un salaire inférieur à 30.000 DZA/mois de l’IRG. Tandis que ceux qui ont un salaire mensuel entre 30.000 et 35.000 DA auront un autre bénéfice supplémentaire sur l’IRG. Toujours selon la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes