Devise Algérie

Algérie : Hausse record de l’Euro face au dinar sur le marché de la devise

0
algérie euro dinar devise
S'abonner :

Algérie – L’euro poursuit son ascendance devant le dinar sur le marché officiel de la devise en Algérie. Jeudi dernier, 23 juillet, la monnaie forte de l’UE a fait preuve d’un nouveau record historique face au dinar algérien.

La dévaluation de la monnaie nationale, le dinar, face à la devise européenne, l’euro, continue d’avoir de beaux jours au sein des cotations de la Banque d’Algérie (BA) ; à l’inverse du marché noir. Effectivement l’euro a, en fin de la semaine passée, enregistré un record historique supplémentaire ; devant le dinar algérien. Celui-ci a de plus en plus mal à tenir bon sur l’échelle des valeurs.

Pour l’intervalle de temps inclus entre le 23 et le 29 juillet, l’euro a frôlé le montant de 150 dinars algériens. Donc, selon la BCA, 1 euro équivaut à 148,27 dinars. Le dollar, quant à lui, demeure du plus ou moins stable ; et est à 127,95 dinars. Tout cela d’après les cotations officielles de la Banque centrale d’Algérie ; relayées hier par le site d’actualité économique Algérie Eco.

Il convient de souligner que les taux de change établis par la Banque d’Algérie sont valables comme indication à laquelle se réfèrent les banques commerciales ; dans les opération du commerce extérieur. Elles servent de référence pour ses institutions bancaires relatives donc aux transactions en matière d’importation et d’exportation.

Recul du dinar face à l’euro : L’allocation touristique sous la barre des 100 euros

La toute récente dégringolade de la monnaie nationale algérienne devant la devise forte de la zone euro a entraîné une autre conséquence. Cette dernière se rapporte sur un autre registre à qui, le taux de change fixé par la BCA, sert également de référence. Il s’agit de l’allocation touristique ; à laquelle œuvre droit chaque citoyen une fois par an.

Le média spécialisé a rappelé l’article 2 de l’instruction de la Banque centrale d’Algérie de l’année 1997. Celle-ci stipule que « le montant annuel du droit de change pour dépenses liées à des voyages à l’étranger est fixé à la contre-valeur en devises de quinze mille (15.000 dinars algériens) pour chaque année civile ».

Depuis cette année, le seuil fixé en dinar n’a pas bougé d’un iota. En revanche, tout diffère pour la contrepartie en devises. Ainsi et compte tenu de la dernière hausse du taux du change de l’euro dans la sphère officielle ; la BCA remettra à l’Algérien la maigre somme de 95 euros contre 15.000 dinars. Par ailleurs, AE a rappelé la promesse du président Tebboune. Elle concerne l’augmentation de l’allocation touristique à 1.500 € pour chaque 3 ans. 

Article recommandé :  Algérie : La suspension de l’ouverture des frontières sera prolongée ?

Algérie : Les sociétés de location de voitures au bord de la crise

Article précédent

Démographie en Algérie : Augmentation des naissances et des mariages

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.