Algérie : la hausse du prix du pétrole et des réserves de change en devise mettront fin à l’arrêt de l’importation de voitures ?

Automobile – Les conséquences de la guerre en Ukraine ont touché les prix du pétrole et ces pics historiques enregistrés ces derniers jours devraient accélérer le retour de l’importation de voitures en Algérie. On vous en dit plus ce mercredi 09 mars 2022. 

L’opération militaire russe en Ukraine a donné un nouveau souffle pour les pays producteurs de gaz et de pétrole. Notre pays pourrait bien trouver dans l’envolée de ces prix de quoi renflouer son économie, notamment dans le secteur automobile. Ce dernier est, pour mémoire, bloqué depuis des années. Alors, la hausse du prix du pétrole pourra-t-elle accélérer le retour de l’importation de voitures en Algérie ? La réponse se trouve juste ci-dessous. 

En effet, l’opulence financière semble de retour pour l’Algérie, quelques années après celle de 2008. Les cours du baril se stabilisent autour de 100 dollars pendant plus d’une semaine. Il n’est désormais pas loin des 120 dollars. Mais, les analystes le voient augmenter encore plus pour atteindre des seuils historiques. Il s’agit des prévisions fondées sur les données de la conjoncture actuelle. C’est-à-dire l’évolution du conflit russo-ukranien. 

Dans ce sillage, les économistes affirment que la hausse des prix de pétrole relancera le trésor public et les réserves de change en devise. Ce qui accélère, selon eux, l’avancement du dossier de l’automobile en Algérie. À ce propos, le ministre de l’Industrie a déclaré récemment que le dossier de l’importation de voitures est sur la table. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le site spécialisé Sayarat Live

Date prévue pour le retour de l’importation automobile 

Lors de son intervention sur la Radio nationale, Ahmed Zeghdar a expliqué que l’importation de véhicules doit être accompagnée d’une industrie nationale. Soulignant que l’État a inclus certains amendements dans le nouveau cahier des charges. Le responsable vient ensuite affirmer que la quatrième vague du coronavirus a beaucoup retardé la publication de ce nouveau document. 

Par ailleurs, au sujet des prix, le ministre a souligné une flambée des tarifs au niveau mondial. Notant que ce dossier sera prochainement traité par le gouvernement. Il convient de rappeler que c’est le Président de la république qui a annoncé la date prévue pour la sortie de nouveau cahier des charges. Selon lui, ce dernier sera prêt au cours de ce mois de mars. Une chose que les experts voient comme un soulagement pour ce dossier.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes