Algérie : hausse des prix de large consommation à cause de cette raison

Économie – Les prix de produits de large consommation témoignent d’une hausse brutale en Algérie pour cette raison. Découvrez en plus, ce 05 décembre 2021.

Divers types de produits de large consommation ont connu une nouvelle hausse des prix en Algérie. Chose que les citoyens ont constaté inopinément. Dans ce sens, les commerçants ont attribué l’augmentation aux fabricants. C’est selon ce qui figure dans l’édition d’hier de Echorouk.

Alors, les vendeurs affirment que cela revient à la hausse des prix d’une matière première. Il s’agit en effet du plastique. Ainsi, cette augmentation est comprise entre 10 et 100 dinars sur divers produits. C’est à l’image des eaux minérales, des jus et d’autres produits de nettoyage. En clair, tous les produits qui utilisent le plastique comme emballage.

Par ailleurs, en se fiant à l’investigation au niveau des grandes surfaces effectuée par le quotidien national, on rapporte la majoration des prix. Dans ce sillage, l’eau minérale a connu une hausse de 20 dinars par rapport au fardeau. Il s’élève donc à présent à 200 dinars. Quant aux différents types de jus, on indique une hausse entre 10 et 15 dinars. 

De surcroît, les principales augmentations concernent les produits ménagers. Par conséquent, les commerçants se déchargent de toute responsabilité. Puisque ladite hausse est passée de 6.000 DA à 11.000 DA le quintal de plastique sur les marchés mondiaux, explique des représentants d’usines de boissons et de produits de nettoyage. Ce qui se répercute donc en pertes sur nos fabricants, ont-ils dévoilé.

Hausse des prix de produits à large consommation : L’APOCE crie à l’escroquerie 

Dans ce contexte, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement a critiqué ces augmentations. L’Organisation a d’ailleurs qualifié cela d’exagéré. En assimilant cette montée des prix soudaine à de l’extorsion.

De ce fait, pour l’APOCE, c’était évident que les prix allaient grimper après la hausse du prix du plastique au niveau de la bourse mondiale. Cette dernière remonte au début de 2021. Cette dernière a poursuivi son cours le mois dernier. Cependant, ces augmentations sont démesurées. Du fait que de tels prix ne correspondent pas au pourcentage d’augmentations affectées par le prix du plastique, dénonce la tutelle.

Finalement, l’APOCE pointe du doigt certains producteurs qui en tirent profit. Ces derniers cherchent à réaliser des bénéfices supplémentaires, s’indigne le président de l’Association Mustapha Zebdi. Car, une hausse qui s’élève à 10 % et 15 % sur le prix initial nécessite une enquête. Celle-ci doit être menée par les autorités concernées. Notons que le ministère du Commerce ne peut intervenir sur les prix de produits non réglementés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes