16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
vendredi, 23 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : hausse des prix dans le marché de gros des fruits...

Algérie : hausse des prix dans le marché de gros des fruits et légumes

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le phénomène est désormais coutumier, à quelques jours du début du mois sacré, une hausse considérable des prix des fruits et légumes est constatée au niveau de marché de gros. Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans la suite de ces lignes du 10 mars 2023.

En effet, une hausse considérable des prix des fruits et légumes est enregistrée actuellement en Algérie au niveau des marchés de gros. Plus particulièrement dans la wilaya de Béjaïa. Où les journalistes de la chaîne de télévision Ennahar TV se sont rendus. Pour questionner les tenants d’un marché de gros sur les raisons de cette flambée soudaine des prix.

Dans le détail, pour expliquer la montée soudaine des prix des fruits et légumes au niveau de ce marché, chaque grossiste a livré son explication. L’un d’entre eux expliquera que cette cherté n’est pas le fait des grossistes, mais des agriculteurs. Il a ainsi donné l’exemple de la tomate, qui est issue de la wilaya de Biskra, et qui leur a été vendue par les agriculteurs à 115 dinars le kg. 

- Publicité -

Il faut noter que sur ce prix de base, le grossiste y ajoutera son bénéfice. Et il en sera de même pour le détaillant. Le prix final de la tomate finira donc par avoisiner, voire dépasser les 200 dinars le kilogramme. Un autre grossiste questionné sur place expliquera que la cherté des prix est due au fait que cette période coïncide avec la fin des récoltes. Le manque de l’offre a donc induit une hausse des prix.

Algérie : la hausse des prix des fruits et légumes expliquée

D’un autre côté, un détaillant a tenu à se justifier devant les caméras du même média. Expliquant qu’il ne fait que revendre avec une petite marge. Mais que les prix sont déjà très élevés chez les grossistes. Par ailleurs, il sied de noter que la grande partie des fruits et légumes vendus à Béjaïa proviennent des autres wilayas d’Algérie. 

Et pour cause, la production de la wilaya de Béjaïa ne suffit pas à couvrir les besoins de ses habitants. L’offre y est inférieure à la demande. Ajouté à cela le manque de légumes provenant des autres wilayas en raison de la fin des récoltes. Le résultat se fait alors ressentir sur le portefeuille des citoyens. 

- Publicité -

Une solution pour faire baisser les prix des fruits et légumes serait dans un premier temps de sensibiliser le citoyen contre le gaspillage. Les Algériens achètent en effet plus qu’ils ne consomment. Et la deuxième solution serait d’autoriser les agriculteurs à vendre directement leur production aux citoyens, sans passer par des intermédiaires.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -