AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : vers la hausse des faibles et moyens salaires

Algérie : vers la hausse des faibles et moyens salaires

Salaire – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, annonce la hausse des faibles et moyens salaires, prochainement, en Algérie. Restez branchés, Dzair Daily rapporte pour vous les détails dans l’édition de ce dimanche 25 septembre 2022. 

En effet, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, ce samedi à Alger, la hausse des faibles et moyens salaires en Algérie. Et cela, à partir du mois de janvier 2023. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. Si vous êtes intéressés de connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, lors de la dernière rencontre gouvernement-walis, le président algérien a donné des instructions concernant les salaires des citoyens, notamment les pensions de retraite et les allocations chômage. Soit à compter du début de l’année prochaine, a indiqué Abdelmadjid Tebboune.

« Notre économie a commencé à se redresser donc nous continuerons à les conditions de vie du citoyen en 2023 », a-t-il en outre déclaré. Ce n’est pas tout ! Si vous souhaitez connaître plus de détails sur ce sujet, vous pouvez consulter la deuxième partie de cet article. 

Augmentation des salaires : voici tout ce qu’il y a à retenir 

Comme nous l’avons cité plus haut, Abdelmadjid Tebboune a ordonné l’augmentation des salaires, dont les pensions de retraite et les allocations chômage. « Nous avons établi l’allocation chômage comme un pré-salaire jusqu’à ce que les jeunes chômeurs trouvent un emploi stable », a souligné le chef de l’État dans son discours. Cette décision, ajoute-il, a bien été accueillie par les jeunes chômeurs. 

Il a souligné, dans le même volet, que l’Algérie se dirige vers un développement économique. L’objectif du gouvernement algérien, dit-il, est de développer le revenu national.

Cela, de manière à permettre à l’Algérie de figurer dans le groupe BRICS. En sus, Tebboune a révélé que les travaux du gouvernement, durant les mois de janvier et février, porteront sur la révision des salaires des enseignants et des paramédicaux, sous la tutelle du Premier ministre.

En plus la révision des lois fondamentales de ces deux catégories. Ces nouvelles décisions seront, certainement, incluses dans le budget 2023, précise par ailleurs le président de la République.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes