24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : vers la hausse du congé de l'Aïd El Fitr et...

Algérie : vers la hausse du congé de l’Aïd El Fitr et El Adha à 4 jours ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – La célébration de l’Aïd El Fitr cette année a coïncidé avec le repos hebdomadaire, cela a relancé le débat sur le congé accordé aux travailleurs à l’occasion des fêtes religieuses. Dzair Daily vous dévoile plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du jeudi 27 avril 2023. 

En effet, les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), dirigés par le député Ahmed Rabhi, ont présenté une proposition de projet de loi visant à augmenter le congé de l’Aïd El Fitr et de l’Aïd El Adha en Algérie. Le document de la proposition a été repris par le média Sabq Press

Selon la même source, les députés ont appelé à la nécessité d’augmenter les jours de congé. Et ce, lors des célébrations de l’Aïd El Fitr et de l’Aïd El Adha. Ils suggèrent ainsi de passer à quatre jours au lieu de deux. Cela pour des considérations religieuses et géographiques.

- Publicité -

Les auteurs de la proposition suggèrent de modifier l’article 1, paragraphe 2 de la loi n° 63 – 278 du 26 juillet 1963. Celle-ci établit la liste des jours fériés officiels. Ils ont souligné que les fêtes religieuses étaient des pratiques et des coutumes anciennes.

Auxquelles les gens étaient habitués. Ils estiment que les gens consacrant des jours pour célébrer, se rassembler et exprimer leur joie. Ils ont également noté que le Prophète Mohammed avait substitué ces fêtes à deux des plus grandes célébrations de l’islam, l’Aïd El Fitr et l’Aïd El Adha.

Algérie : la durée du congé relatif aux fêtes religieuses fait débat

Par ailleurs, les députés ont cité le fait que la plupart des pays arabes et musulmans accordent des congés plus longs. Ces derniers peuvent allers au moins de 3 jours, et jusqu’à 8 jours, pour les fêtes religieuses. Ils ont souligné que les vastes étendues territoriales du pays nécessitent un jour supplémentaire pour les déplacements. Et ce, afin de célébrer cette fête religieuse.

- Publicité -

Cette dernière renforce, selon les députés, « notre lien étroit et notre relation constante avec notre religion islamique ». Dans le même document, ils ajoutent qu’elle renforce « les liens de compassion, de miséricorde, d’affection/. Mais aussi les liens familiaux et de communication intergénérationnelle à travers ces célébrations religieuses ».

En outre, les députés ont affirmé que l’adoption de 4 jours renforce les composantes de notre identité religieuse et nationale. Ils précisent que le développement humain est le pilier de la nation. Selon eux, il ne peut être mesuré par la productivité économique résultant des jours de congé.

Ils concluent en soulignant que « les nations considèrent l’homme comme un capital et une richesse permanente, étant le pivot du développement ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -