AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : un gros réseau de passeurs de harragas démantelé

Algérie : un gros réseau de passeurs de harragas démantelé

Algérie – Alors que le phénomène de l’émigration clandestine prend une ascension fulgurante, les services de sécurité ont procédé au démantèlement d’un réseau de passeurs de harragas. Ce numéro vous dira davantage sur cette affaire, plus bas. 

Bien que certains harragas ne cessent de braver la mort, des jeunes continuent de risquer leur vie pour atteindre l’autre rive de la Méditerranée. Il n’y a pas un mois qui passe sans que le bilan ne révèle des chiffres éminents quant à ces drames de la mer. D’ailleurs, les services de sécurité ont mis en échec un réseau de passeurs de harragas, en Algérie.

En effet, ces services ont procédé au démantèlement d’une bande criminelle organisée. Et ce, en vue de son implication dans l’émigration clandestine et le trafic d’êtres humains. Cette opération, au niveau de la Côte Est de la capitale, a permis l’arrestation de 57 personnes, dont des ressortissants étrangers. Il est à souligner que leur âge varie entre 20 et 35 ans.

C’est ce qu’a révélé la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans son communiqué. Celui-ci a été relayé par le média Echaab. Ainsi, la 2e circonscription de la police judiciaire de Bab Ezzouar a déjoué cette activité de ces ressortissants étrangers de diverses nationalités.

Les services de sécurité prennent les mesures nécessaires 

En effet, ladite opération s’est déroulée sous le contrôle du parquet régional compétent. Celle-ci a d’ailleurs permis la saisie de trois (03) embarcations équipées de moteurs à vapeur d’une puissance de 40 chevaux. Leur prix atteint 240 millions de centimes. Les services de sécurité ont également récupéré deux (02) camions et un (01) véhicule utilitaire.

Suite à l’accomplissement de toutes les procédures nécessaires et légales, les suspects ont été déférés devant le parquet régional compétent. Et ce, pour formation d’une bande criminelle organisée, l’émigration clandestine par voie maritime en échange d’avantages financiers. Mais aussi la mise en danger de la vie des personnes. C’est ce qu’indique ledit média.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes