Algérie : grippe aviaire H5N8.. Les mesures ayant éteint le foyer du virus

Algérie – Le ministre de l’Agriculture, a déclaré comme « éteint » le foyer d’infection au virus H5N8 de grippe aviaire. Voici les mesures, telles que révélées par le département de tutelle, qui ont permis son évincement.

Abdelhamid Hamdani, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a noté, dans un rapport publié dans un communiqué de l’OIA, la mort de 50.000 poules pondeuses à Ain Fakroun en Algérie des suites du virus de grippe aviaire H5N8.

Après ce triste bilan, les services vétérinaires ont dû prendre toutes les mesures nécessaires. Ils se sont mobilisés afin d’éviter la propagation du virus aux autres élevages de la région et ainsi de suite.

Le responsable a par la suite précisé que les services vétérinaires ont dû entreprendre « la destruction d’environ 2.000 sujets restants au niveau de la ferme ». De plus, il a ajouté qu’il y a eu l’exécution d’une grande procédure de désinfection.

Celle-ci a passé au peigne fin le foyer ou a été découvert le virus. « Le foyer de la maladie est considéré comme éteint ». D’autre part, « une prospection des élevages des alentours de l’exploitation touchée n’a révélé aucun autre foyer ».

Mise en place d’un dispositif de surveillance

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a par ailleurs souligné qu’il y a des dispositifs de surveillance qui sont préalablement installés par les services vétérinaires et les services des forêts.

Cela intervient au commencement du phénomène de migration des oiseaux sauvages. Ces animaux proviennent des pays du Nord et se dirigent vers le Sud. Effectivement, ces dispositifs aident à la recherche et à la détection d’éventuels virus de grippe aviaire.

D’ailleurs, le premier responsable de l’Agriculture en Algérie a affirmé que le processus de surveillance est toujours d’actualité. Il continuera de l’être jusqu’à la fameuse remontée des oiseaux migrateurs.

Le ministère a indiqué que ce virus a été auparavant découvert dans approximativement 15 pays. Il évoque alors des régions de l’Europe et d’autres en Afrique. Pour conclure, la même source a tenu à préciser que « le virus H5N8 ne se transmet pas à l’homme ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes