Algérie : L’usine de Hassan Arbaoui suspend sa production (KIA/Hyundai)

Algérie – Détenu à la prison d’El Harrach, le groupe de Arbaoui, Global Motors Industries (GMI) a annoncé l’arrêt des activités de son usine de montage automobile depuis le 31 décembre 2019.

L’industrie du montage automobile continue à faire parler d’elle même après le procès du mois de décembre dernier où de nombreux ex-ministres, hauts responsables et patrons de l’industrie automobile; avaient écopé de lourdes peines de prison suite au scandale politico-financier de la sulfureuse affaire des « usines de montage automobile » en Algérie.

Ainsi, dans un communiqué rendu public et cité par le média ALG24, Global Motors Industries (GMI), dont le patron et directeur général à savoir Hassan Arbaoui, se trouve actuellent au centre pénitencier d’El Harrach pour des affaires de corruption; a indiqué en ce début d’année 2020, la suspension de l’activité de son usine située à Batna, en raison de l’épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD.

L’usine de Araboui au bord du gouffre ?

Global Motors industries (GMI), filiale de Global Group, qui dispose d’une usine de montage de camions, fourgon et bus Hyundai en Algérie sera désormais à l’arrêt, suite au non renouvellement des autorisations d’importation des kits CKD/SKD depuis 6 mois. Une décision qui a poussé l’usine à mettre ses employés au chômage technique; avec une baisse de production estimée à 98%.

Inaugurée en juin 2016 et décrite sur papier comme étant la plus grande usine de montage automobile en Algérie; GMI assemblait une large gamme de produits avec une capacité de production allant jusqu’à 10.000 véhicules/an.

Pour rappel, Hassan Arbaoui propriétaire du groupe Global Motors Industrie (GMI) auquel est affilié l’usine KIA Algérie et Hyundai Algérie; a écopé de 6 années de prison ferme le 10 décembre 2019.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

2 Commentaires

Comments are closed.