AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : fréquentation entre étudiants et étudiantes.. La fac de Bouira se...

Algérie : fréquentation entre étudiants et étudiantes.. La fac de Bouira se démarque de l’interdiction

Éducation – L’administration de la fac de Bouira, en Algérie, se prononce sur l’interdiction de la fréquentation entre étudiants et étudiantes. Celle apparue récemment via un communiqué qu’on lui a attribué. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

En vue de démentir la publication d’un document polémique, l’administration de la fac de Bouira, en Algérie, s’est manifestée par le biais d’un communiqué officiel. En effet, sa sortie concerne la fréquentation entre les étudiants et les étudiantes dans l’établissement. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette édition du 16 octobre 2022.

Un communiqué, selon lequel les responsables de l’université des sciences de la nature et de la vie et des sciences de la terre de la ville de Bouira auraient lancé un avertissement aux universitaires, circulait dernièrement sur les réseaux sociaux. Une correspondance à travers laquelle ils interdiraient le regroupement entre les apprenants et apprenantes.  

Ils auraient notamment souligné, selon les rumeurs, que les échanges entre femmes et hommes n’ont pas lieu d’être aussi bien au niveau des salles et amphis que dans les couloirs et tout autre endroit situé au sein du susdit établissement supérieur.

« Toute personne qui enfreint cette loi sera punie. L’université convoquera les parents des principaux concernés », peut-on en outre lire dans le communiqué en question. À vrai dire, ce dernier a fait couler beaucoup d’encre sur la Toile. Ils étaient nombreux à le critiquer. 

algérie fac bouira

La direction de l’université de Bouira dément le communiqué !

En fait, il n’aura pas fallu longtemps pour que les services responsables de l’université de Bouira sortent de leur silence. Via un communiqué publié sur la page Facebook officielle de la faculté, la direction de celle-ci s’est exprimée au sujet de l’interdiction du contact oral entre étudiants et étudiantes. Dans le détail, elle a manifesté son étonnement face à cette information qu’elle décrit comme purement mensongère. 

En effet, elle a fait savoir que cette décision a été prise par la responsable de sécurité intérieure. Cela sans faire recours à l’administration, précise l’université de Bouira. Elle a par ailleurs exprimé ses excuses et a promis d’ouvrir une enquête pour identifier les personnes à l’origine de la diffusion du faux communiqué. 

algérie fac bouira

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes