20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAlgérie : les mesures sanitaires aux frais des voyageurs.. Belhoucine commente

Algérie : les mesures sanitaires aux frais des voyageurs.. Belhoucine commente

Publié le

- Publicité -

Algérie – Pr Belhoucine s’est exprimé aujourd’hui, 25 mai 2021, afin de donner son avis sur les mesures sanitaires propres à la reprise des vols internationaux et qui seront aux frais des voyageurs. 

En effet, le Dr Belhoucine s’est manifesté ce mardi. Cela à l’issue d’une entrevue accordée au site spécialisé Visa Algérie. L’épidémiologiste a profité de cet entretien pour s’exprimer à propos des conditions relatives à la reprise du trafic aérien. Beaucoup de choses ont d’ailleurs gêné dans ces mesures sanitaires, notamment les frais qu’elles impliquent et qui seront sur le compte des voyageurs avant même qu’ils n’arrivent en Algérie.

Chose qui n’a pas enchanté certains citoyens. À son tour, le professeur Belhoucine s’est prononcé à cet égard. Il a alors assuré que plusieurs pays dans le monde procèdent actuellement de la même manière. C’est-à-dire qu’ils exigent aux citoyens voyageurs de payer, par eux-mêmes, les frais des mesures sanitaires.

- Publicité -

À savoir les coûts du confinement à l’hôtel, dont le choix serait fixé par l’État. Belhoucine s’est aussi rappelé que le coronavirus s’est introduit dans notre pays par un voyageur étranger. C’est donc dans l’intérêt de tout le monde que le gouvernement ait opté pour des mesures si « drastiques ». C’est en tout cas ce que rapporte la source susmentionnée.

« Nous n’en avons pas encore fini avec l’épidémie », prévient le spécialiste

Le gouvernement algérien a décidé, depuis peu, de reprendre les vols internationaux. Les modalités propres à cette décision ont d’ailleurs été annoncées pas plus tard qu’hier par le biais d’un communiqué officiel du Premier ministre. Cependant, juste après la publication de la note ministérielle, plusieurs Algériens ont poussé un coup de gueule par rapport aux mesures exigées par le gouvernement. 

Cela malgré la longue période que ces mêmes personnes ont été contraintes à attendre loin de leurs familles depuis maintenant plus de 14 mois. En fait, certains citoyens ont reproché à ces mesures sanitaires d’être trop contraignantes, voire « handicapantes », a-t-on dit. 

- Publicité -

De son côté, Belhoucine a tenu à noter que « la situation n’est pas normale ». Il affirme, entre autres, que la bataille contre la Covid-19 n’est pas encore terminée. Le danger est toujours présent. Ce qui nous oblige, nous, en tant que citoyens à être vigilants et prudents.

L’intervenant trouve donc normal que l’État algérien se préoccupe de l’intérêt général des citoyens en imposant des mesures sanitaires strictes. « Maintenant, à situation sanitaire exceptionnelle, mesures exceptionnelles », a déduit le même locuteur. C’est ce dont nous informe la même source des propos émis par Belhoucine.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -