18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieImmobilierAlgérie : Vers le financement islamique des logements AADL ?

Algérie : Vers le financement islamique des logements AADL ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique étudie la possibilité d’intégrer le financement islamique dans l’acquisition d’un logement AADL.

Mohamed Boudjellal, membre de l’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique, s’est exprimé à ce propos auprès de Echorouk. Il a alors révélé que l’instance, prévoyait de tenir une réunion. Celle-ci rassemblera les responsables de ladite autorité aux responsables de l’AADL, pour discuter de la possibilité de faire bénéficier les demandeurs de logements de formule AADL, en Algérie, d’un financement islamique.

Cette pratique, selon le même intervenant, se fera à travers les formules islamiques conformes à la Charia. Il parle de celles qui sont déjà disponibles au niveau des banques algériennes. Ceci, en suivant l’accord conclu récemment avec le Crédit populaire d’Algérie (CPA). Cet accord est venu au profit des bénéficiaires de logements LPP. Grâce à lui, il est désormais possible à ces personnes d’acquérir un logement sous la formule LPP à travers un financement islamique.

- Publicité -

De plus, Mohamed Boudjellal a ajouté davantage de détails. Il a en effet informé que l’Autorité charaïque nationale a émis une fatwa qui va permettre aux citoyens de passer d’un crédit classique à un crédit islamique. Selon le même responsable, il existe des normes, des méthodes et des contrôles de la Charia, pour le transfert de contrat. Par conséquent, le passage de l’intérêt à al Mourabaha est autorisé.

Mener à bien le passage du financement classique au financement islamique

En effet, le porte-parole a indiqué que le Comité financier de l’Association professionnelle des banques s’est réunie. La rencontre s’est déroulée en présence de tous les représentants des banques. Il s’agit de celles qui gèrent des guichets islamiques. À l’ordre de jour, on a évoqué la manière avec laquelle conduire la transition des prêts traditionnels classiques vers des prêts islamiques. C’est ce que rapporte encore le quotidien arabophone Echorouk.

Mohamed Boudjellal a aussi révélé autre chose. Il a assuré de l’envoi par l’instance d’une requête au ministère des Finances. L’objectif recherché par cette demande est d’étendre les facilités accordées. Mais aussi les prix subventionnés. Il est question donc de ceux en vigueur dans les formules de financement traditionnel de logement. L’orateur a ainsi exposé leur volonté de voir l’extension de ces options au financement islamique

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -