AccueilÉconomieAlgérie : la finance islamique pour éradiquer le marché parallèle ?

Algérie : la finance islamique pour éradiquer le marché parallèle ?

Économie –  La finance islamique serait pour Souhil Meddah, expert financier, une des solutions qui relèverait l’économie nationale et contribuerait à l’éradication du marché parallèle en Algérie. On vous en dit davantage dans la suite de cette édition du 20 décembre 2022.

En effet, Souhil Meddah a affirmé que la finance islamique pourrait contribuer à sauver l’économie nationale et à éradiquer le marché parallèle en Algérie. Cela se passera grâce à la nouvelle mesure du ministère des Finances, qui prévoit d’émettre des Sukuks privés pour la finance islamique. Vous découvrirez dans la suite de cet article l’effet escompté de cette démarche sur le marché financier et l’économie en général.

Selon le spécialiste, l’incorporation des Sukuks comme un instrument qui fait office de modèle de marché obligataire fera face à deux entraves. La première étant que les investisseurs (notamment les particuliers) sont peu portés sur le modèle que propose la Bourse d’Alger. Ceci au vu des règles et des conditions parfois strictes imposées par ce compartiment. Il s’agit là de ce que rapporte La Patrie News.

On attend beaucoup de l’émission des obligations islamiques. Mais, le lancement des Sukuks fera face à une deuxième entrave. Celle-ci a trait à la nature des opérateurs chargés de collecter, de contenir et d’effectuer des mouvements entre offreurs et demandeurs de financement. La participation aux échanges et au négoce financier devrait croître sur les marchés secondaires, insufflant ainsi une énergie nouvelle à la place financière.

Algérie : lancement prochain des Sukuks par la Bourse d’Alger

Cependant, la condition sine qua non pour que ces mécanismes fonctionnent est l’abondance de l’épargne. Aussi, la participation de la finance islamique à l’inclusion financière et à la captation des fonds circulant dans le marché informel aura son importance. Elle se fera à l’aide de plusieurs leviers car elle implique tous les circuits commerciaux, financiers, sociaux et met en avant le comportement des consommateurs.

Il faut savoir aussi que l’argent qui transite dans l’informel revient vers le formel et repart une autre fois vers l’informel pour refaire le sens inverse après. On peut alors dire que les deux sphères englobent ce circuit qui d’ailleurs doit être régulé. Et cette régulation passera en premier lieu par le consommateur de base.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici