Algérie : « les feux de forêt de Khenchela sont volontaires », relève le ministre

Algérie – Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a affirmé que les feux de forêt dans la wilaya de Khenchela sont de nature criminelle.

Le feu qui a dévoré les forêts du massif des Aurès est un drame auquel les Algériens ont assisté impuissants. Les flammes gigantesques des feux de forêt qui ont dévasté le massif forestier de Khenchela dans l’est de l’Algérie sont partiellement maîtrisées. Pourtant, cet incendie « est loin d’être naturel ». C’est d’après ce que rapporte le média Ennahar, dans un article paru ce samedi 10 juillet 2021.

Le ministre Kamel Beldjoud annonce que les incendies qui se sont déclarés dans la région de Khenchela sont volontaires. Le ministre de l’Intérieur annonce également, suite aux incendies déclarés dans la wilaya de Khenchela, que ces feux de forêts ont été causés volontairement. Les coupables, selon lui, ce sont des personnes qui tentent de provoquer la zizanie à travers ce drame.

Les services de sécurité ont arrêté plusieurs personnes suspectes. Elles devront comparaître devant la justice pour les actes présumés. Il s’agit là encore de ce dont nous renseigne le même responsable.

Poursuite des opérations d’extinction des feux ? 

En effet, quatre foyers de feu sont toujours actifs à Khenchela. Tant que les flammes n’auront pas disparu définitivement, les éléments de la Protection civile, ceux des forêts ainsi que les unités de l’ANP, continueront de fournir le meilleur de leurs efforts. C’est pour agir contre cette catastrophe. Cette dernière a chagriné les habitants, toujours d’après les dires du ministre de l’Intérieur, Beldjoud.

Il apprend également à propos de cette situation, le nombre d’hectares de couvert végétal détruits par le feu. « Jusqu’à présent 2.500 hectares de surfaces forestières ont été ravagées par les flammes », déclare-t-il. Il révèle ensuite que ce couvert forestier sera ranimé et régénéré à partir de mars prochain. C’est d’après ce qu’ont révélé les spécialistes du domaine. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes