22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieFeux de forêt à Khenchela : 3 Algériens arrêtés

Feux de forêt à Khenchela : 3 Algériens arrêtés

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à l’arrestation de trois (03) individus algériens dont l’âge oscille entre 18 et 55 ans, soupçonnés d’être à l’origine des feux de forêt qui ont éclaté, ces derniers jours, à la wilaya de Khenchela.

Considérés comme étant les poumons verts de l’Est du pays, les Aurès sont en proie des flammes ravageuses qui ont dévoré, balayé le sol et rebondit au-dessous les arbres pendant de longues journées estivales. Malgré les pluies qui se sont abattues sur la région, la fumée des feux de forêt demeure toujours visible dans le ciel, désormais, jaunâtre et laiteux de la wilaya de Khenchela, au grand dam des Algériens qui y résident. 

S’agit-il alors d’un crime d’écocide ou d’un simple suicide climatique ? Dans le premier cas, qui se parent derrière ces panaches de fumée qui s’élèvent vers le ciel d’Ain Mimoun polluant l’air frais de la région ? Le média arabophone Ennahar est revenu sur le sujet. Cela dans un article paru ce jeudi 08 juillet 2021. 

- Publicité -

Pour connaitre l’origine des feux, la Gendarmerie avait ouvert une enquête. Selon les informations du média, trois (03) personnes seraient suspectées d’être impliquées dans le déclenchement de ces incendies. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à l’arrestation de ces individus dont l’âge oscille entre 18 et 55 ans. 

Feux de forêt à Khenchela en Algérie : plus de 1500 hectares « partent en fumée »

Selon la même source, les mêmes services restent encore sur les lieux qui ont attesté la catastrophe. L’enquête devrait se poursuivre encore au fil des jours à venir. Le but étant de déterminer les causes, mais aussi d’arrêter les personnes qui ont contribué au déclenchement de ces feux dévastateurs.  

Malheureusement, les flammes qui ont ravagé le sol vert de la wilaya de Khenchela ont parcouru plus de 1500 hectares. Des milliers d’hectares du massif forestier de la wilaya de l’Est algérien ont été détruits du jour au lendemain. 

- Publicité -

C’est ce qu’a fait savoir, hier, le chef de bureau des aires protégées et de la veille écologique à la direction générale des forêts. Sur les ondes de la Radio nationale, Fritas Saïd avait, comparé ce qui s’est passé à la perle des Aurès à un « apocalypse environnementale ». 

Aux yeux du représentant de la direction des forets, l’homme est le responsable de 99 % des incendies déclenchés en Algérie. D’après lui, l’humain pourrait bien être à l’origine de ces feux de forets qui ont dévoré le poumon chaoui. C’est en tout cas ce qu’a indiqué la même source médiatique. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -