Algérie Ferries : vers la reprise des traversées maritimes et l’ouverture des frontières ?

Algérie – Depuis plus d’une année, les frontières maritimes sont fermées. Néanmoins, tout comme l’ouverture des frontières aériennes et la reprise des vols, le pays serait-il sur le point de reprendre les traversées maritimes d’Algérie Ferries ? Découvrez plus d’informations ci-dessous, dans cette édition du lundi 09 août 2021. 

Cela fait plus d’un an que les frontières maritimes sont fermées et que l’activité d’Algérie Ferries est suspendue. Cette fermeture qui se poursuit depuis mars 2020 a pour cause la crise sanitaire de la Covid-19 que traverse encore actuellement le pays et la hausse des cas de contaminations qui inquiète les citoyens.

Contre cette situation, le président de la Commission des Affaires étrangères, Mohamed Hani a appelé à rouvrir les frontières maritimes. En effet, d’après Djalia DZ, le parlementaire a demandé l’ouverture des frontières maritimes. C’est pour que les transports maritimes puissent desservir les ports des villes européennes.

Selon ce responsable, les transports maritimes transportent plus de voyageurs que les avions. La diaspora algérienne pourra donc rejoindre le pays sans problème. Puisque plus de 1.300 personnes peuvent rejoindre le pays. Et ce, en un seul voyage.

Mohamed Hani a également interpellé le président de la République. C’est pour intervenir à propos de cette situation. Le parlementaire précise que l’ouverture des frontières maritimes reste une décision du président. Il a également proposé l’idée d’effectuer des tests PCR pendant la traversée maritime. Le but sera d’éviter la propagation du virus. Et l’augmentation des cas en Algérie.

Une augmentation du nombre de vols ?

Selon la même source, le président de ladite instance a également demandé autre chose. Il s’agit d’augmenter le nombre des vols effectués par semaine. L’objectif consiste à permettre à la communauté algérienne se trouvant à l’étranger de rejoindre le pays. Hani note qu’une traversée maritime vaut cinq vols. Cela en nombre de passagers.

Pour rappel, les frontières aériennes ont rouvert partiellement depuis le 1er juin dernier, alors que les frontières maritimes restent toujours fermées. Les vols ont repris mais le prix du billet reste exorbitant et le nombre de vols effectués reste très limité.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes