Algérie Ferries : les traversées maritimes Marseille – Alger quasi-vides

Voyage – Après la reprise des dessertes maritimes d’Algérie Ferries, de Marseille à destination d’Alger, les navires semblent quasiment vides. La compagnie se fait critiquer de nouveau. Dzair Daily vous expose plus de détails dans son édition du 6 juin 2022.

Il y a quelques jours, la compagnie Algérie Ferries a repris ses traversées maritimes, celles depuis Marseille à destination d’Alger. Une mauvaise gestion de la vente des billets et de la réservation en ligne a été signalée. Les dernières traversées de la compagnie maritime paraissent presque vides.

Au fait, la défaillance du système de réservation en ligne de la compagnie, dans le cadre du programme estival, a engendré des scènes scandaleuses. Il s’est avéré que de nombreux Algériens ont passé des nuits blanches devant les agences en France pour réserver des places depuis Marseille vers l’Algérie.

D’après ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, le navire Badji Mokhtar 3 a navigué avec seulement 75 passagers et 30 voitures, alors qu’un navire de la compagnie française a accosté le même jour avec plus de 1.000 passagers à son bord.

Même chose avec Tassili 2 

Rappelons que le Badji Mokhtar 3 est en mesure de transporter jusqu’à 1.800 passagers et 600 véhicules. Le même cas s’est répété avec le navire Tassili 2. Ce dernier peut atteindre les 1.320 passagers et 300 véhicules.

Ce qui n’a pas été le cas. Le navire est arrivé au port de Skikda avec seulement 30 passagers et 22 véhicules, a révélé le député Kada Nedjadi dans une publication sur sa page Facebook, repérée par Visa Algérie. Le parlementaire n’a alors pas hésité à exprimer son mécontentement. Et ce, à propos de ce qu’il identifie comme de la mauvaise de la gestion. 

Limogeage du PDG d’Algérie Ferries

Les scènes de ces milliers d’Algériens devant les agences en France, rapportées par les médias français, a donné une image peu glorieuse du pays, protestent des voix, surtout que la compagnie Algérie Ferries est une entreprise publique et nationale. Cette situation a par conséquent suscité la colère des autorités algériennes au point de prendre une décision ferme au sujet des responsables.

En effet, le ministre des Transports, Abdellah Moundji, a mis fin aux fonctions du PDG d’Algérie Ferries, Kamel Issad. Et son chef d’escale à Alger Kamel Eddalia. La décision intervient donc suite au communiqué du président de la République Abdelmadjid Tebboune. L’information date de jeudi dernier.

Selon l’instruction du chef de l’État, le limogeage de ces deux responsables est dû à leur attitude attentatoire à l’image de l’Algérie. Ce qui est nocif aux intérêts des citoyens et du pays. Le communiqué n’a en fait pas donné plus de précisions à cet égard.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes