Algérie Ferries : vers la création d’une ligne maritime vers la Turquie ? 

Algérie – Suite à la demande formulée par le président de l’Association des entreprises des pays arabes-Turquie, la compagnie nationale Algérie Ferries pourrait exploiter une nouvelle ligne maritime reliant notre pays à la Turquie. Les détails, juste ci-dessous.

En effet, le premier responsable du transport, Aïssa Bekkai s’est réuni aujourd’hui avec le président de l’Association des entreprises des pays arabes- Turquie. Lors de ce rendez-vous, Sabouhi Attar a exprimé la volonté de créer une ligne maritime. Ainsi, l’Entreprise Nationale de Transport Maritime de voyageurs, Algérie Ferries, pourrait enrichir son programme et ouvrir une ligne maritime vers la Turquie.

Effectivement, le ministre des Transports a reçu le patron de l’association internationale. Les deux responsables ont discuté les moyens de fortifier la coopération bilatérale entre l’Algérie et la Turquie. Et ce, dans le domaine des transports. Dans ce sillage, l’homme politique turc a souhaité étudier l’éventualité de créer une ligne pour des dessertes maritimes entre les deux pays.

Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, dans son numéro de ce mercredi. L’origine de cette démarche réside, en effet, dans le volume important d’échanges commerciaux entre l’Algérie et la Turquie. De son côté, l’homme politique algérien a affirmé que les autorités sont disposées à examiner cette demande. On parle la création d’une ligne maritime d’Algérie Ferries, vers la Turquie. Et ce, en tenant compte de la situation épidémiologique et la propagation du virus à couronne. 

Air Algérie : plus de dessertes aériennes vers la Turquie ?

Outre le rajout d’une ligne pour les dessertes maritimes, Sabouhi Attar a émis un autre vœu. On parle ici du renforcement des liaisons aériennes entre Alger et Istanbul. En effet, le locuteur a fait savoir que son pays souhaite également augmenter le nombre de dessertes aériennes. Il est question là aussi de ce dont nous informe la même source médiatique.

Lors de l’audience, Aïssa Bekkai a mis en exergue la disposition de notre pays de renforcer les relations avec les investisseurs turcs. Et ce, dans le cadre du développement du système économique national. Il s’agit là aussi de ce qu’on lit sur le même site Web en ce qui porte sur la discussion autour des dessertes maritimes et aérienne entre l’Algérie et la Turquie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes