Algérie Ferries : le bateau Tariq Ibn Ziyad en un hôpital pour les malades du Covid-19

Algérie – La montée en flèche des cas de contaminations de la Covid-19 inquiète. La situation devient alarmante. Pour sortir le grand jeu, le bateau Tariq Ibn Ziyad d’Algérie Ferries pourrait être converti en un hôtel de confinement pour la diaspora algérienne qui rejoint le pays. En cas d’augmentation de cas, le bateau deviendra une sorte d’hôpital.

Par mesure de prévention contre la propagation du coronavirus, les ressortissants algériens rapatriés de l’étranger sont mis en quarantaine à leur arrivée dans le pays. Par manque de place, le bateau Tariq Ibn Ziyad d’Algérie Ferries sera transformé prochainement en un lieu de quarantaine pour eux.

En cas d’augmentation des cas de contamination du coronavirus enregistrés dans le pays, le bateau sera transformé en un hôpital pour les personnes atteintes de la Covid-19. En effet, le bateau Tariq Ibn Ziyad acquis en 1995 au prix de 80 millions de dollars est prêt à être converti en un hôpital, d’après l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV).

Au lieu de transférer les voyageurs venus au pays et qui doivent effectuer leur quarantaine de 5 jours à l’hôtel ou à l’hôpital, ce navire, bâti par le constructeur espagnol « Isar Estelero Sevilla », pourra accueillir jusqu’à 3940 personnes, rapporte Echorouk ce 26 juillet 2021.

Conversion du bateau en lieu de confinement : les conditions de séjour 

Même si le processus n’a pas encore commencé, les responsables de l’ENTMV sont enfin prêts. Ils attendent le feu vert pour commencer officiellement la conversion du bateau en hôpital. D’après la même source, le processus se fera en collaboration avec la compagnie aérienne algérienne.

Le bateau d’Algérie Ferries sera doté d’un équipage spécial. C’est pour servir les personnes en quarantaine. Le voyageur payera le prix du billet avec le prix du confinement des 5 jours. Un restaurant et des moyens nécessaires pour garantir aux personnes confinées le meilleur des conforts seront également disponibles.

Algérie Ferries étouffée financièrement

En effet, le secteur des transports maritimes a subi de plein fouet les conséquences de la fermeture des frontières maritimes. Ses activités sont gelées depuis plus d’un an en raison de la crise sanitaire. Les pertes ont atteint 09 milliards de dinars, d’après le directeur général de l’ENTMV.

Cette perte résulte suite de la suspension du trafic depuis le 17 mars 2020. La compagnie fait face à une situation financière aiguë. L’ENTMV, selon la même source, aurait des dettes envers la société Naftal s’élevant à 209 milliards de dinars. Ces dettes commencent à peser lourd sur la compagnie.

Néanmoins, l’entreprise est confiante à propos du processus prévu de transformer prochainement le bateau en un hôpital. Ils espèrent récupérer ne serait-ce qu’une partie de leur perte afin de remonter la pente petit à petit.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes